1100e anniversaire de la Normandie : l’occasion manquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1100e anniversaire de la Normandie : l’occasion manquée

Message par Steinn le Sam 1 Oct 2011 - 11:43


L’année 2011 est marquée par le 1100e anniversaire de la Normandie. Beaucoup d’initiatives locales ont célébré cette date historique de l’an 911, qui a vu Charles III signer avec les vikings le traité de Saint-Clair-sur-Epte, fondateur de notre région. Je pense notamment aux conférences et concerts organisés par le Pays du Vexin Normand, ou encore au magnifique spectacle sons et lumières de la commune de Saint-Clair-sur-Epte.

Des initiatives indispensables mais trop isolées, faute de stratégie culturelle et touristique à l’échelle régionale. Comme souvent avec Alain LE VERN (Président de la Région Haute-Normandie) c’est la politique des petits pas qui l’emporte sur les grandes ambitions. Or aujourd’hui, dans un contexte de compétition interrégionale aux niveaux européen et international, il est nécessaire de « vendre » son territoire. C’est ce qu’on appelle communément le « marketing territorial », ou plus simplement une stratégie de développement économique et touristique digne de ce nom.

Le 1100e anniversaire était l’occasion d’organiser un grand évènement au niveau régional, en collaboration avec la région Basse-Normandie, sur le modèle du 400e anniversaire de la ville de Québec. Rappelons en effet qu’en 2008, avec notamment l’aide du Gouvernement français, la ville de Québec fêtait le 400e anniversaire de la fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain en organisant une manifestation culturelle et artistique génératrice d’emplois (constructions d’infrastructures d’envergure, organisation de concerts et manifestations divers) et offrant une visibilité extraordinaire à la ville canadienne (concert de Paul MacCartney, événements en Italie, au Brésil, en France, aux Etats-Unis, etc…).

La Normandie c’est le débarquement, symbole universel de liberté ; c’est l’impressionnisme, mouvement artistique reconnu dans le monde entier ; c’est Rouen, la ville aux cent clochers ; c’est le château de Gisors et la légende des Templiers. La Normandie c’est la deuxième région la plus connue au monde derrière la Californie ; une terre chargée d’Histoire, de légendes, de traditions artistiques.

Pourtant en 2011 ni la Région Haute-Normandie, ni le Département de l’Eure, ni le Département de Seine-Maritime n’ont esquissé la moindre volonté d’organiser un grand événement fédérateur pour célébrer notre territoire. L’activité économique et la politique de l’emploi ce n’est pas seulement l’aide aux entreprises et les emplois subventionnés, c’est aussi développer l’attractivité d’un territoire en exploitant ses atouts.

La Normandie, bloquée entre le Grand Ouest et le Grand Paris, doit s’affirmer dans le concert des régions, au risque de disparaître, purement et simplement. En traînant des pieds sur la réunification des deux régions normandes et en passant à côté d’une opportunité unique comme le 1100e anniversaire, les exécutifs locaux écrivent l’avenir de notre territoire en pointillés.

Alexandre RASSAERT, secrétaire de Mieux Vivre à Gisors et son Canton

Source :arrow: Mieuxvivreagisors.fr
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum