Éolien offshore

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éolien offshore

Message par Steinn le Mar 14 Sep 2010 - 0:09

Eolien offshore : Toutes les éoliennes implantées au large de Saint-Brieuc





Cent éoliennes devraient être implantées au large des Côtes-d’Armor. Colère des pêcheurs qui refusent l’option la plus proche du littoral.

Après deux heures et demie de discussion, le préfet de région a tranché. Toutes les éoliennes offshore seront implantées au large de Saint-Brieuc. L’option Saint-Malo-Pointe du Grouin est finalement mise sous le coude. « Ne prenons pas le risque de ne pas intéresser des opérateurs », ont expliqué, en chœur,Michel Cadot, le préfet et Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional.

Après plusieurs mois de concertation, les positions de chacun ont évolué. Des deux options proposées à l’origine par l’Etat - 250 MW au large de Saint-Malo et 250 MW au large de Saint Brieuc - il ne reste qu’une seule option, mais élargie. Elle permettra d’accueillir 500 MW devant les Côtes d’Armor. Cette nouvelle mouture englobe la première zone choisie par l’Etat face à Saint Brieuc et celle proposée par le Comité régional des pêches beaucoup plus au large. Réunies en une seule, partie intermédiaire comprise. Elle représente désormais une superficie totale de 190 km² sur lesquels une centaine d’éoliennes doivent être implantées. L’option Saint-Malo pourrait être reprise « si jamais Saint-Brieuc n’arrivait pas à capter un projet de 500 MW », souligne le préfet de région.

Colère des pêcheurs opposés au maintien de l’option la plus proche du littoral qu’ils estiment la plus préjudiciable à leurs activités. André Le Berre, président du comité régional des pêches promet « une réaction tonique de la base. »

Jean-Pierre BUISSON.

:arrow: http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Eolien-offshore-Toutes-les-eoliennes-implantees-au-large-de-Saint-Brieuc_39382-1509245_actu.Htm


Dernière édition par Steinn le Mar 4 Oct 2011 - 7:40, édité 1 fois
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Virginie le Ven 1 Oct 2010 - 8:09

Haute-Normandie et Picardie sous le vent

EOLIEN EN MER. Les deux régions viennent d’écrire à Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, de l’Energie et de la Mer pour lui demander de retenir le projet des « Deux Côtes » au large du Tréport afin que les travaux puissent être engagés au plus vite.

drakkaronline -le 30 septembre 2010
rubrique revue de presse (source Paris Normandie)
:arrow: http://www.drakkaronline.com/rubrique19.html#art97560
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Virginie le Dim 10 Oct 2010 - 10:38

article de l'Alsace.fr du 10-10-10
:arrow: http://www.lalsace.fr/fr/permalien/article/3934556/L-eolien-maritime-toujours-au-point-mort-en-France.html

Énergies renouvelables
L’éolien maritime toujours au point mort en France


extraits :

Ce ne sont pas les projets qui manquent, mais il faut bien le constater : aucune éolienne maritime ne tourne aujourd’hui en France. Jean-Mathieu Kolb, un ingénieur alsacien, a bon espoir de faire décoller enfin l’offshore éolien au large du Tréport, entre les deux côtes normande et picarde. Malgré de très fortes oppositions.


Directeur des activités offshore de la Compagnie du Vent, une filiale de GDF-Suez, l’Alsacien Jean-Mathieu Kolb est redescendu au niveau de la mer, plus précisément au Tréport, sur les côtes de la Manche, où il porte aujourd’hui le plus grand projet de parc éolien maritime de France : le projet des Deux-Côtes (normande et picarde) prévoit l’installation de 141 éoliennes fournissant une puissance totale de 705 mégawatts électriques. À titre de comparaison, une tranche nucléaire à Fessenheim produit 900 MW et un réacteur EPR (nucléaire de nouvelle génération) 1600 MW. « Le parc des Deux-Côtes permettra d’alimenter 900 000 consommateurs, soit l’équivalent d’une ville comme Marseille », souligne Jean-Mathieu Kolb.

La municipalité du Tréport est vent debout (si l’on peut dire) contre le projet défendu par Jean-Mathieu Kolb. La commune la plus septentrionale de Normandie vit largement du tourisme et de la pêche, et elle se sent menacée sur les deux plans. « Ce qui fait l’attrait du Tréport est son port en plein centre ville », explique Alain Longuent, le maire communiste. « À 18 km des côtes, les éoliennes seront visibles et gâcheront la vue. En outre, elles vont porter un coup à la pêche à la sole et au turbot, car elles occuperont des zones occupées par ces deux espèces. »

« De belles machines à produire du fric »

Et d’ajouter : « Les éoliennes sont de belles machines à produire du fric. Elles vont coûter très cher aux consommateurs, sans créer les emplois qu’on nous fait miroiter, car le marché est entièrement dominé par les Scandinaves et les Allemands. Presque tout le matériel est importé. »

Le comité local des pêches, les commerçants tréportais, ainsi que les riverains du quartier balnéaire de la cité voisine de Mers-les-Bains, en Picardie, s’élèvent contre les nuisances induites par le projet (spots lumineux la nuit, zones d’exclusion maritime, peur d’une interdiction de pêche au premier accident…)

À la mairie divers droite de Mers-les-Bains, on s’étonne que la Compagnie du Vent ait suscité la tenue d’une enquête publique (qui s’est achevée en septembre, et dont on ne connaît pas encore les conclusions) avant tout appel d’offres de la part du gouvernement. Dans un communiqué officiel, le maire de Mers-les-Bains estime que le projet « pose un certain nombre de problèmes au monde de la chasse et de la pêche, qui malgré les études et les concertations ne sont pas, pour le moment, levés ». Il souligne que le projet « ne créera pas ou très peu d’emplois localement » et que la taxe que touchera sa commune « n’a pas de quoi enthousiasmer », puisqu’elle ne représenterait qu’une hausse limitée à 4 % du budget de la ville. Par conséquent, la ville picarde de Mers-les-Bains demande, comme sa voisine normande, le retrait du projet.

Les grands partis politiques sont pour l’offshore

Ces oppositions locales ne sont pas partagées par les deux conseils régionaux de Normandie et de Picardie, ni par les grands partis politiques (UMP, PS). Les élus de gauche et de droite privilégient l’application du Grenelle de l’environnement et misent sur les retombées économiques des énergies renouvelables. Loin des lieux de production, les grands projets sont toujours plus attractifs. C’est un vieux problème français.

Patrick Fluckiger


Si on compare l'article de Drakkaronline à celui-ci, on s'aperçoit que comme d'habitude, les élus et les conseillers régionaux n'ont que faire de l'avis des "administrés"...
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Virginie le Lun 24 Jan 2011 - 8:39

france 3 B Normandie
22/01/2011
:arrow: http://basse-normandie.france3.fr/info/un-parc-eolien-offshore-a-port-en-bessin--66991848.html

Un parc éolien offshore à Port-en-Bessin ?

Par Catherine BERRA




Vendredi soir, le gouvernement aurait opté pour les projets de Port-en-Bessin, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire.
L'annonce officielle pourrait être faite la semaine prochaine par le président de la République en personne
La France est notoirement en retard sur les éoliennes en mer. Alors que l'Europe a installé 308 éoliennes offshore en 2010, soit 51% de plus que l'année précédente, notre pays, lui, ne compte à ce jour aucune éolienne au large de ses côtes.


...
Que prévoit le projet de Port-en-Bessin ?
Ce projet au large des côtes du Bessin est à l'étude depuis deux ans.
Trois porteurs de projets sont connus à ce jour. Ils proposent l'implantation de 50 éoliennes sur une zone de 50 km² située à 14 km à l'est d'Arromanches.
A raison de 5 mégawatts (MW) par unité, la puissance totale du parc serait de 250 MW. Sur un an, il pourrait assurer la consommation domestique d'environ 200 000 foyers, soit 70 % de la consommation du département du Calvados, hors chauffage.
Mais ce projet est loin de faire l'unanimité tant du côté des marins-pêcheurs que du côté des défenseurs du site d'Arromanches qui y voient une offense au devoir de mémoire dû aux plages du débarquement et au port artificiel.
...
voir l'article en entier et les vidéos :
:lien: http://basse-normandie.france3.fr/info/un-parc-eolien-offshore-a-port-en-bessin--66991848.html
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Virginie le Lun 24 Jan 2011 - 13:43

France 3 H Normandie
24/01/2011

Deux projets éoliens offshore en Haute-Normandie
Par Laurent Quembre


Le Président de la République doit l'annoncer officiellement ce mardi
Le Président de la République devrait annoncer ce mardi, à Saint-Nazaire, le lancement d'un appel d'offres pour la construction de cinq parcs éoliens offshore. Les sites retenus sont: Saint-Nazaire, Saint-Brieuc, Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Dieppe-Le Tréport en Haute-Normandie.

...
En Haute-Normandie, deux sites seraient pressentis: Fécamp et Dieppe-Le Tréport. Dans ce port de pêche, situé non loin de la Baie de Somme, un projet dit du "Parc des deux côtes" est porté par la Compagnie des vents, une filiale de GDF-Suez, implantée depuis cinq ans dans la région. Ce dernier rencontre de fortes oppositions, de la part notamment des pêcheurs et des élus, comme Alain Longuent, maire du de la commune (PCF).
...

voir l'article en entier et la vidéo :
:lien: http://haute-normandie.france3.fr/info/deux-projets-eoliens-offshore-en-haute-normandie-67014517.html
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Virginie le Mer 16 Mar 2011 - 20:24

Les pêcheurs critiquent le choix du Tréport

Le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) de Haute-Normandie s’est dit lundi « outré » devant « le peu de prise en considération de ses avis » dans le dossier de l’éolien marin. Dans un communiqué, il vise la désignation en janvier par Nicolas Sarkozy des cinq sites français qui pourront accueillir des parcs éoliens en mer. Dans cette liste figure Le Tréport contre lequel s’est battu le CRPMEM lors de la concertation préalable à cette annonce. « Nous estimons qu’entre deux centrales nucléaires, un futur EPR, deux centrales thermiques, deux projets d’éolien en mer notre région a assez donné à l’effort national pour la production d’électricité », affirme le comité.

Le CRPMEM estime que le site du Tréport constitue « une zone majeure pour l’activité professionnelle de la pêche en Haute-Normandie ». Le comité rappelle que son opposition n’est pas de principe et qu’il a approuvé sous conditions le projet au large de Fécamp lui aussi retenu par le gouvernement.

Avec trois sites possibles au large de ses côtes (Le Tréport, Fécamp et Courseulles-sur-mer), la Normandie est la région la plus concernée par l’appel d’offres du gouvernement. Au Tréport, la Compagnie du Vent, filiale de GDF-Suez, s’est déjà positionnée pour construire à 18 km de la côte, 141 éoliennes d’une capacité totale de 705 mégawatts pour un coût de 1,8 milliard d’euros.

:arrow: drakkaronline
15/03/11
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Eoliennes à Argouges : le Sénat sur le terrain

Message par Steinn le Ven 20 Mai 2011 - 8:09

Le 19 mai, la Commission des affaires culturelles du Sénat s'est rendue sur le site où devraient voir le jour trois éoliennes de plus de 100 mètres de haut.

Le projet éolien du site d'Argouges, dans le Sud-Manche, ne cesse d'alimenter les inquiétudes et les débats. L'Unesco, en particulier, s'est récemment déclarée préoccuppée. En effet, le projet est dans le champ de covisibilté du Mont-Saint-Michel et s'inscrit dans un paysage emblématique répertorié au patrimoine mondial. Résultat : la merveille risque d'être déclassée...
Pour mieux mesurer l'impact de ces futures éoliennes sur le cadre paysager et prendre conscience de la situation, la Commission des affaires culturelles du Sénat s'est rendue sur place, jeudi 19 mai. La sortie de reconnaissance "confidentielle" à laquelle nous avons pu assister était précédée d'un déjeuner au restaurant "Le Pré salé" en présence du Préfet de la Manche et d'une visite au Mont-Saint-Michel.
En se déplaçant à Argouges, au lieu-dit les Bruyères, les élus de la commission ont pu vérifier si le Mont-Saint-Michel était oui ou non visible depuis le futur terrain d'implantation. "Si les tribunaux n'ont pas cassé le permis de construire ici, ça veut dire que c'est légal mais la crainte des associations, c'est que cette implantation fasse jurisprudence et ouvre le champs à d'autres projet autour du Mont", a déclaré le sénateur Ambroise Dupont. "Le problème, c'est qu'on est à la croisée de deux volontés politiques : l'économie et la protection du patrimoine et qu'il faut bien des arbitrages. Ce projet est un exemple sur lequel on ne peut rien faire."

:arrow: La Manche Libre
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Eoliennes offshore :

Message par Steinn le Ven 20 Mai 2011 - 8:18

Eoliennes offshore : d'accord mais pour 50 seulement

Alors qu'un projet d'implantation de 120 éoliennes de 150m concerne le littoral du Bessin, plusieurs voix se font entendre pour que le projet voit le jour mais soit minoré.

La nouvelle est tombée en début d'année. Le gouvernement a l'intention d'implanter un parc de 120 éoliennes entre 10 et 12km en face des plages du Bessin, environ de Courseulles à Port-en-Bessin. Un projet gigantesque qui a immédiatement suscité l'adhésion de certains et le rejet d'autres comme les défenseurs du patrimoine, les associations de vétérans et les pêcheurs professionnels.

Ces derniers pourraient infléchir leur discours. C'est en tout cas ce qui devrait ressortir de la conférence de presse visite organisée demain matin, sur le site d'implantation de ces géantes. Un rendez-vous auquel est convié toute la presse régionale, imaginé par Cédric Nouvelot, sous son étiquette de président de l'association "Bien vivre et travailler dans le Bessin".

Le secrétaire départemental de l'UMP et vice-président de Bayeux Intercom embarquera demain matin à 8h15 sur un bateau de la SNSM en compagnie d'Albert Cavey, maire de Port-en-Bessin, de Paul Françoise, président du comité des pêches et de Paul Vicquelin pour proposer une alternative : "oui à l'implantation des éoliennes mais à 50 seulement". L'idée étant de "sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics à la nécessité de respecter des conditions en terme d’implantation, de nombre et d’interaction avec l’industrie locale".

:arrow: La Manche Libre
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

projets d'éoliennes offshore dans notre région

Message par Virginie le Jeu 30 Juin 2011 - 8:17

Eoliennes en mer : ce qu'en dit une élue Europe Ecologie-Les Verts de la Région Haute-Normandie


Le comité est enthousiaste... et vigilant (photo d’illustration)

Véronique Bérégovoy, conseillère de la région Haute-Normandie sous l'étiquette Europe Ecologie-Les Verts a accepté de répondre à nos questions sur les trois projets d'éoliennes offshore dans notre région : Le Tréport, Fécamp et Veulettes-sur-Mer.


Que pensez-vous de l'éolien offshore ?
Véronique Bérégovoy : " Nous sommes très favorables à l'éolien offshore. Si nous souhaitons sortir des énergies polluantes, le nucléaire en particulier, nous devons massifier le developpement des énergies renouvelables."

Où en sont les projets Haut-Normands ?
Véronique Bérégovoy : " Nous ne voulons pas les mettre en place de n'importe quelle façon. Au Tréport [le maire est opposé au projet ndlr], afin de répondre aux inquiètudes des pêcheurs, la zone de construction des éoliennes a été reculée plus loin en mer. Nous essayons de tenir compte des préoccupations de chacun sans oublier que ce projet peut répondre à nos enjeux énergétiques. Le chantier, pour les pêcheurs, peut être une période délicate entrainant une baisse des ressources. Des aides seront mises en place si necessaire. Une fois les travaux terminés, les éoliennes peuvent permettre une recomposition des ressources halieutiques. Nous ne pouvons pas négliger l'extraordinnaire potentiel de notre région pour l'énergie éolienne offshore.
Les appels d'offres au niveau national sont lancés.

Comment sont choisi les sites d'implantation ?
Véronique Bérégovoy : " Aujourd'hui, lors du choix d'un site, nous prenons en compte le patrimoine du lieu, sa biodiversité, l'impact touristique, contrairement à l'époque où ont été construites les centrales nucléaires par exemple. Les communes sont parties prenantes dans les débats. Neanmoins, comme dans le cas du Tréport, même si le dialogue et l'entente sont privilégiés, nous ne pouvons pas renoncer à un lieu qui présente un tel intéret pour l'énergie éolienne. Nous tentons toujours de les convaincre mais les décisions sont prises. Je suis plus préoccupée par l'activité pêche. Nous écoutons les revendications des pêcheurs et des mesures seront prises pour les protéger.

Quel impact économique peuvent avoir ces installations ?
Véronique Bérégovoy : " Suite à la suppression de la taxe professionnelle, une nouvelle taxe a été créée, spécifique à l'éolien offshore [8.5 millions d'euros dont 50% pour les communes du littoral, 35% pour le Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins, 15% pour le dévelopement durable des autres activités maritimes ndlr]. Nous devons faire très attention aux pollutions dues aux chantiers. Après leur installation, les parc offshore deviennent des lieux touristiques visitables en bateau. C'est ce qui a été observé dans les pays nordiques."

Propos reccueillis par Mélani Bourdon

:arrow: Paris Normandie
Publié le mercredi 29 juin 2011
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Virginie le Jeu 25 Aoû 2011 - 21:32

Éoliennes en mer : vent d’incompréhension chez les pêcheurs



Les pêcheurs du Bessin refusent de mordre à l’hameçon éolien.
Les éoliennes n'ont pas le vent en poupe chez les pêcheurs du littoral du Calvados. Le projet prévoyant l'installation de 100 turbines au large de Courseulles fait craindre aux marins du Bessin de voir leur territoire lourdement amputé. "Si le projet venait à se concrétiser, c'en serait fini de la pêche dans la baie de Seine." Franck Lefort ne décolère pas. Ce pêcheur de Grandcamp-Maisy navigue depuis 33 ans sur les flots de la Manche. Pour lui, comme pour la plupart des chalutiers du Bessin, l'installation d'un parc éolien au large de la côte de Nacre sonnerait comme un chant du cygne. "Entre les trémailleurs et les bulotiers, c'est la fin de la pêche au chalut", s'alarme-t-il. La colère des pêcheurs a éclaté à la suite du lancement de l'appel d'offres pour le projet éolien offshore, le 11 juillet. Le gouvernement a alors dévoilé la superficie et le nombre des turbines que devront accueillir les six sites retenus pour accueillir les premières éoliennes en mer françaises. Un parc de 77 km2 et 84 à 100 éoliennes a ainsi été annoncé au large de Courseulles. Un projet inacceptable pour les pêcheurs du Bessin. "Nous nous étions mis d'accord avec l'État pour une superficie de 30 km2 et la construction de 50 éoliennes", affirme Paul Françoise, le président du Comité local des pêches de Port-en-Bessin. Les pêcheurs dénoncent l'emplacement du parc, un endroit stratégique pour la pêche au chalut. "Il s'agit du plus gros gisement de coquilles saint-jacques de la Baie de Seine, et d'un point de passage stratégique pour la sèche et la dorade", explique Paul Françoise.

L’État promet des indemnités

Interrogée sur le sujet lors de son passage sur le littoral de la côte de Nacre, le 9 août, la ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait assuré que les pêcheurs ne devaient pas se sentir inquiété. La ministre a notamment rappelé que les pertes éventuelles occasionnées par le projet offshore aux pêcheurs seraient compensées par la taxe générée par l’éolien en mer. Mais pour Paul Françoise, "les indemnités promises seront infimes en comparaison des pertes auxquelles devront faire face les pêcheurs au chalut. Si le projet aboutit, nous n’aurons plus d’autre choix que de mettre la clé sous la porte".

:arrow: La Manche Libre
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éolien offshore

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum