La bataille de Croissanville (Le pourquoi et du comment)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bataille de Croissanville (Le pourquoi et du comment)

Message par Asulf le Dim 18 Sep 2011 - 18:50

Guillaume longue épée succède à son père en 927. Il hérite d'un territoire comprenant la Normandie, le Maine est une petite partie de la Bretagne.

Cette puissance, cherche ses voisins à chercher alliance. Il marie donc sa fille à Héribert de Vermandois et sa soeur Adèle à Guillaume comte de Poitiers. Cela, attire la haine de Riulf, chef du cotentin, il organise autour de lui une armée de mutin qui assiégeront Rouen en 935.
Guillaume, effrayé, veut aller dans un premier temps demander de l'aide au roi de France, mais Bernard (probablement Bernard le Danois, seigneur d'Harcourt) lui aurait dit "Eh bien! nous te conduirons jusqu'à l'Epte; mais tu iras seul en France.Pour nous, nous regagnerons notre patrie, puisque nous n'avons plus ici de chef ni d'appui."
Après cette allocution, Guillaume reprend courage, et ne pense plus qu'à combattre, il réunit une troupe de 300 hommes, qui mettent en déroute les mutins, l'endroit de la bataille s'appelle le pré-de-la-bataille (une rue porte toujours ce nom à Rouen).

Le 15 janvier 936, le roi de France Raoul meurt. Il avait été mis en place par les grands du royaume, en remplacement de Charles le Simple. Après cette mort, certains grands du royaume décide d'installer le fils de Charles le simple, Louis IV dit d'outre-mer, car aillant fui en Angleterre avec sa mère. Pour ce faire, ils demandent l'aide de Guillaume Longue-épée. Ce dernier replace Louis IV sur le trône, et s'attache à la fortune du roi, son souverain légitime.
La période de paix qui suit, est employée à la reconstruction de l'abbaye de Jumiège. Il est même question pendant un temps, que Guillaume, très croyant, prenne la bure.

Le château de Montreuil, appartenant à Herluin, beau frère de Guillaume, est pris par le comte de Flandre Arnould. Herluin, va quérir l'aide de Guillaume, qui reprend et restitue à Herluin, son domaine. Le comte de Flandre, cherchera alors à se venger de Guillaume.
Le 17 décembre 942, il demande une entrevue à Guillaume, afin de faire alliance. Le lieu choisi est une île sur la Somme, près de Picquigny. Le Duc ( ou plutôt le Jarl à cette époque) accepte le rendez vous et se rend sur place. Il se rend sur l'île sur deux barques, avec trois de ses favoris. Arnould s'y trouve déjà avec les siens,les deux hommes après cet entretien, finissent par s'accorder et se quittent "bons amis". Les favoris du duc prennent une embarcation et le Duc la seconde. Ce dernier, est alors rappelé par le comte de Cambrai, sur ordre d'Arnould, sous prétexte d'un oubli. A peine revenus il est poignardé par le Comte de Cambrai et les hommes d'Arnould.
Les Normands, bloqués sur l'autre rive ne purent qu'assister impuissant à la scène. Ils récupérèrent le corps de Guillaume, qu'ils ramenèrent à Rouen, pour lui rendre les derniers hommages.Son tombeau est toujours visible à la cathédrale de Rouen.

Le trône, revient à son fils Richard Ier, qui n'a que 10 ans. Ce qui attire la convoitise des puissants voisins. Les seigneurs normand,fidèle à la famille de Rollon, lui jure foi et hommage. Des tuteurs pour le jeune Duc, sont nommés: Bernard le Danois, Anslech de Briquebec, et Osmond de Conteville.
Mais le roi de France, qui est toujours Louis IV, veut profiter de la minorité de son vassal, pour reprendre la Normandie. Il s'empare donc, du jeune Richard et de son tuteur Osmond de Conteville, et le ramène à Laon, sous prétexte de faire son éducation. Les seigneurs normand nomment Herluin, gouverneur de Normandie.

Le roi de France, s'allie avec Hugues comte de Paris, pour mettre la main sur le duché. Ils envahissent le pays de Caux, les normands résistent, mais finissent par être défaits, et se soumettent, pour mettre fin aux hostilités.
Osmond apprend qu'au lieu de punir Arnould, assassin de Guillaume, le roi déclare " qu'il a bien mérité de la patrie". Osmond, continue l'éducation de richard, lui enseigne le maniement des armes, le fait monter à cheval, et le fait participer aux chasses. Lors d'une chasse, lui et son élève vont si loin, que le roi, envoi des hommes qui ramènent son prisonnier violemment. Le roi, sous la colère menace de le faire "énerver" (Supplice par lequel on estropiait le patient en appliquant du feu sur les jarrets et les genoux, ou en sectionnant les tendons des jarrets). Dès lors, Osmond ne cherche plus qu'à fuir avec le jeune duc.
Il y parvient en 945, ils vont jusqu'à Senlis, où le comte de Senlis et le seigneur de Coucy, jurent de prêter main-forte. Le roi et Arnould, n'apprécient guère l'évènement. Arnould, de peur que le jeune duc, demande réparation pour la mort de son père, presse le roi d'entrer en guerre.
Les normand, savent qu'ils ne peuvent se défendre que par la ruse, et en brisant l'alliance entre le roi et Hugues comte de Paris.Pour ce faire, Bernard le Danois, va à la rencontre du roi avec tout les représentant de la noblesse et du clergé, et offre la soumission de la Normandie au roi. Celui-ci accepte, et écrit à Hugues de stopper les combats, car il n'a besoin de personne pour soumettre la Normandie. Ce dernier, accepte à contre-coeur.

Peu après, Bernard, entre en contact avec Hugues et lui propose l'aide des normands contre le roi de France. Ce dernier accepte et entre en guerre. Dans le même temps, Bernard, s'était allié l'aide de Harald à la dent bleue (futur roi du Danemark en 958), qui lui envoya 22 navires.
Le roi surpris, fut obligé de combattre. Le lieu, de cette bataille et Croissanville, le 13 juillet 945. Les troupes du roi furent défaites, et le roi fait prisonnier.
Les danois, se livrèrent au dépouillement des morts afin de faire du butin, y compris ceux chargés de surveiller le roi. Il en profita pour s'échapper, mais il fut reconnu par un cavalier rouennais. Il lui promit, richesse et charges à sa cour, ce dernier aveuglé , l'emmena dans une maison près de Rouen, mais le roi essaya encore de s'échapper, il fut donc jeter en prison.

le jeune duc entra en sa capitale, et une conférence, se tint à Saint-Clair-sur-Epte. Richard, Hugues et Louis IV, y participèrent; il y fut stipulé que le roi de France, renonce à ses prétentions sur le duché, et qu'il reconnaît Richard, comme le duc légitime. Richard, confia Louis à Hugues, et demanda à ce qu'il le garde prisonnier jusqu'en 946.

Richard, devint Richard Ier duc de Normandie, dit sans peur. Il régna 54 ans, et mourut en 996.
avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum