Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Lun 4 Oct 2010 - 8:04

Le TGV normand enfin sur ses rails ?



Les trois présidents des conseils économiques et sociaux régionaux de Haute et Basse-Normandie et d'Ile de France ont plaidé la cause du projet de ligne à grande vitesse entre Paris et la Normandie le 15 septembre à l'Elysée.
Ils ont été reçus par le conseiller de Nicolas Sarkozy, chargé des transports.


Aménagement durable
De son côté, le secrétaire d'Etat aux transports, Dominique Bussereau, a annoncé le 6 septembre que ce projet a été inscrit dans le futur "Schéma national des infrastructures de transport" au titre des opérations qui doivent être engagées avant 2020.

Dans l'immédiat, le débat public sur cette ligne à grande vitesse pourrait être engagé dès l'automne 2011 "dans la perspective d'une décision que prendra le gouvernement sur la réalisation du projet". souligne Dominique Bussereau.
Celui-ci a confirmé que le futur TGV normand desservira non seulement Le Havre mais aussi Rouen et Caen.

Les travaux porteront en priorité sur la réalisation d'une nouvelle ligne en région parisienne entre La Défense et Mantes-la-Jolie. Un comité présidé par Alain Lecomte, inspecteur génral de l'administration du développement durable, sera créé et traitera des questions du dévelopement et de l'aménagement durable liées au futur TGV.
Dans cette affaire, l'optimisme des principaux élus bas-normands, de gauche comme de droite, n'est pas partagé par le mouvement Europe Ecologie de Basse-Normandie. Selon lui, le coût très important de cette future ligne doit inciter à la plus grande prudence.
Le mouvement, pourtant partie prenante de la majorité régionale, tire presque contre son camp en estimant cette ligne irréaliste.

La Manche Libre
03/10/10
http://www.lamanchelibre.fr/Le-TGV-normand-enfin-sur-ses-rails-,1.media?a=13288


Dernière édition par Virginie le Mar 18 Jan 2011 - 22:25, édité 1 fois
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Jeu 4 Nov 2010 - 21:45

drakkaronline
4/11/10
:arrow: http://www.drakkaronline.com/article98913.html

Ligne Nouvelle Paris Normandie : cinq familles de scénario seront soumises au débat public

Jusqu’à cinq familles de scénario d’étude de tracés de lignes nouvelles devront être validées par le comité de pilotage des liaisons ferroviaires Paris – Normandie, en vue du Débat public promis pour 2011.

Les membres de ce comité que préside Jean-Pierre Duport, ont entre les mains les propositions élaborées par réseau Ferré de France (RFF) qui mettent en évidence la complexité du choix que devra faire en dernier lieu le gouvernement pour améliorer sensiblement le raccordement de la Normandie à l’Ile-de-France et au réseau des lignes à grande vitesse (LGV).

A la lecture du document, il apparaît que la seule véritable variable des différents scénarios d’étude porte sur le point de “débranchement“ vers Rouen et vers Caen, en provenance de l’Ile-de-France. En revanche, on note qu’il n’y a guère de possibilité d’options entre Paris - Saint-Lazare, La Défense et Mantes-la-Jolie. Tout se fera dans une combinaison entre le dédoublement de la ligne entre Nanterre et Mantes par une voie nouvelle, le dédoublement des relations entre Paris et Nanterre par le prolongement du RER Eole, qui fait d’ailleurs l’objet d’un Débat public en cours.

RFF estime que seront ainsi traitées les questions de la desserte de Paris – Saint-Lazare et de La Défense, ainsi que le problème de saturation entre Paris et Mantes. On note également que la perspective de vitesse de circulation des trains sur cette portion sera de 160 km/h. Une précision importante pour la suite du trajet vers la Normandie.

Autre “facteur commun“ au projet : le problème de la capacité du nœud ferroviaire de Rouen qui exige le transfert de la gare centrale de la rive droite vers la ive gauche de la Seine, que ce soit à Sotteville-les-Rouen ou à Rouen même (quartier Saint-Sever).

Les “points de variabilité“ apparaissent lorsqu’il faudra choisir la meilleure formule pour la desserte de Rouen, Caen, Le Havre, sans oublier Evreux, le pays d’Auge (Lisieux, Bernay), le nord de la Seine-Maritime. Si l’on considère que l’axe majeur est celui qui va de Mantes à Rouen, il existe deux options : suivre la vallée de la Seine, ou passer par Evreux. On peut alors imaginer des bifurcations vers la Basse-Normandie à hauteur d’Evreux, de Gaillon, de Val-de-Reuil, de Pont-de l’Arche et de Rouen. Si on ajoute la variable du point de traversée de la Seine - l’estuaire ou Rouen - pour desservir Le Havre, on aura balayé tous les scénarios d’étude.

Les temps de parcours, quelque soit les hypothèses retenues on constate que les gains de temps seront significatifs à partir du moment où on dédoublera les voies et que l’on pourra atteindre les 200 km/h, vitesse que les Corail Intercités Paris – Caen sont déjà capables d’atteindre, en théorie… En revanche, le “plus“ qu’apporterait la “très grande vitesse“ (300 km/h) est limité en raison de la brièveté des sections où elle serait pratiquée.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Jeu 23 Déc 2010 - 7:00

l'express n° 3102, dossier spécial de 8 pages sur le TGV Normand intitulé : Normandie. Faut-il vraiment croire au TGV ?
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Ven 14 Jan 2011 - 8:16

tendance ouest
14/01/2011
:arrow: http://www.tendanceouest.com/Ligne-Nouvelle-Paris-Normandie-LNPN--Caen--Laurent-Beauvais--lgv,1.media?a=9835

LGV - Train Paris-Normandie : le dossier des élus bas-normands est prêt

Les responsables des différentes collectivités locales de Basse-Normandie, dont le Président de la région Basse-Normandie et le Président de Caen-la-Mer, Philippe Duron, ont validé jeudi 13 janvier le dossier chargé de préparer le débat public en octobre prochain au sujet de la Ligne Nouvelle Paris-Normandie (LNPN), censé accoucher de la mise en place d'une ligne de train à Grande vitesse entre Caen et Paris vers 2020.

"C'est historique... nous n'avons pas eu de dossier aussi important à traiter depuis des décennies", commentait Anne d'Ornano à la sortie de la réunion. "Cette conférence des Exécutifs prouve que toutes les collectivités sont mobilisés derrière ce projet de ligne à grande vitesse, d'Alençon à Cherbourg, de St-Lô à Flers", assurait Laurent Beauvais. La réunion a également enterriné la tenue probablement en septembre à Caen d'un colloque "pour que les citoyens bas-normands se retrouvent encore plus impliqués avant que le débat national ne commence".

Les élus attendent avec impatience des chiffres concrets autour de ce vaste projet, en fonction notamment des quatre scénarios. La SNCF et Réseau ferré de France planchent actuellement sur le sujet et devrait remettre leur estimation courant février. Un coût global avoisinant les dix milliards d'euros est avancé, même si les quatre scenari en compétition entraîneront chacun un coût différent.

> Audio : le débat national aura lieu en octobre. D'ici là pas question de chômer, comme nous l'explique le président de la Région Basse Normandie, Laurent Beauvais...http://www.tendanceouest.com/Ligne-Nouvelle-Paris-Normandie-LNPN--Caen--Laurent-Beauvais--lgv,1.media?a=9835

Par Maxence GORREGUES
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Mar 18 Jan 2011 - 22:24

le parisien.fr
17/01/2011
:arrow: http://www.leparisien.fr/rouen-76000/lgv-paris-normandie-laurent-fabius-demande-a-l-etat-de-s-engager-17-01-2011-1232311.php

LGV Paris-Normandie: Laurent Fabius demande à l'Etat de s'engager

Le président de la communauté d'agglomération de Rouen, Laurent Fabius, a demandé lundi à l'Etat de "prendre des engagements", notamment financiers, concernant la ligne à grande vitesse Paris-Normandie promise en 2009 par le président de la République, Nicolas Sarkozy.
"Il faut que l'Etat, parce que c'est un projet national, affiche maintenant la couleur", a déclaré l'ancien Premier ministre au cours d'un colloque organisé à Evreux par le Conseil général de l'Eure sur la desserte de ce département par la future ligne.

L'ancien maire UMP du Havre, Antoine Rufenacht, s'est exprimé dans le même sens. "Il appartient maintenant à l'Etat de reprendre la main et de donner des signes pour que ce projet paraisse crédible", a-t-il dit, en soulignant que cette ligne était justifiée par "la réalité portuaire" avec l'existence d'un "ensemble Rouen-Le Havre" capable de concurrencer Anvers et Rotterdam.
Laurent Fabius a annoncé la tenue sous condition le 23 mai prochain d'une réunion à Rouen associant les principaux élus de Paris, Rouen et Le Havre et visant à populariser cette ligne et plus généralement à promouvoir "l'axe Seine". "Cette réunion ne se tiendra qu'à condition que le gouvernement fasse les gestes qu'on attend de lui", a-t-il précisé.
Une première réunion sur ce thème s'était déroulée le 2 mai dernier au Havre à l'initiative du maire de cette ville avec la participation de Laurent Fabius, du maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, et des présidents PS de la Haute-Normandie, Alain Le Vern, et de la Basse-Normandie, Laurent Beauvais.

En présentant en avril 2009 sa vision du "Grand Paris", le président avait lancé la perspective d'une ligne à grande vitesse entre Le Havre et la capitale en estimant que cette ville devait devenir "le port du Grand Paris". Il avait précisé que le temps de trajet avec Paris devait tomber à 1H15 pour Le Havre (contre 02H00 aujourd'hui) et 45 minutes pour Rouen (contre 1H10).
Un comité de pilotage du projet présidé par le préfet Jean-Pierre Duport a été mis en place pour préparer le débat public qui doit se dérouler à l'automne. Il a défini quatre scénarios possibles pour cette future ligne dont le coût n'a pas encore été chiffré.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Steinn le Mar 15 Fév 2011 - 20:04

.

Grande vitesse : combien de milliards ?

C'est aujourd'hui que sont chiffrés les quatre scénarios de la ligne de train à grande vitesse Paris-Normandie.

Combien de milliards d'euros ? 7, 8, 10 ou 12 ? C'est en effet dans cette dimension surréaliste qu'il faudra compter pour doter les deux Normandie d'un train à grande vitesse d'ici 2020. Aujourd'hui à Paris, le préfet Jean-Pierre Duport, président du comité de pilotage, livrera les estimations des quatre scénarios de la Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN). Il déterminera les parts de l'État et des trois régions, Haute et Basse-Normandie, et Île de France.

Petit rappel : le comité de pilotage a dessiné quatre tracés. Deux constantes pour les quatre : mettre Paris à 1 h 15 de Caen et du Havre et à 2 h 15 de Cherbourg avec une vitesse de 250 km/h entre Mantes et les Normandie. Basse et Haute-Normandie ont validé la création d'un tronc commun entre Paris et Mantes, suivi d'un Y dont l'emplacement varie selon les quatre scénarios.

Deuxième objectif : en profiter pour rapprocher les deux Normandie avec Caen à 45 minutes de Rouen. Une nouvelle gare à la Défense avec une liaison vers la gare TGV de Roissy compléterait celle de Paris Saint-Lazare.

Selon les scénarios, le débranchement de l'Y se trouve à Louviers au sud de Rouen, à Rouen même avec une nouvelle gare, à Évreux ou à l'ouest de Rouen au niveau de Pont-Audemer. Mais dans ce cas il faut construire un tunnel sous l'estuaire de la Seine. Belle idée mais la plus chère.


Xavier ORIOT.

:arrow: Ouest-france.fr

.
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Mar 15 Fév 2011 - 20:43

LGV Paris-Normandie : la Région Haute-Normandie s’engage

Au sortir de la réunion de pilotage du projet de la ligne à grande vitesse entre Paris et la Normandie, la région Haute-Normandie a publié le communiqué suivant :

Un nouveau comité de pilotage sur le projet de liaison ferroviaire Paris-Normandie s’est tenu ce jour sous la présidence de Jean-Pierre Duport. Cette réunion était l’occasion de présenter les différents scenarii de tracés retenus pour le futur débat public et leurs coûts prévisionnels respectifs.

Comme prévu, les sommes en jeu sont significatives (entre 6 et 9 milliards d’euros) pour les 3 scénarios issus de la concertation engagée ces derniers mois. Conformément à notre souhait, le débat public débutera bien à l’automne prochain permettant ainsi à chacun d’apporter sa contribution sous forme de cahiers d’acteurs.

Les préoccupations majeures des usagers doivent être prises en considération dans les meilleurs délais. La Région Haute-Normandie défend les intérêts des usagers du quotidien dont la situation ne pourra être sensiblement améliorée qu’avec le désengorgement des accès à l’Ile de France (Mantois) et le déverrouillage du nœud rouennais (nouvelle gare dans l’agglomération rouennaise).

" En conséquence, un phasage des priorités devra être rapidement acté afin d’engager les études de manière plus approfondie en tenant compte de la large concertation déjà réalisée sur les différentes hypothèses de la gare de Rouen. Dans le même temps, l’ensemble des partenaires doit se prononcer sur le montant des financements qu’il est en capacité de mobiliser », précise Alain Le Vern.

Un dernier comité de pilotage se tiendra en mai prochain. A cette occasion, des estimations financières plus fines seront apportées. Ce sera l’instant de vérité où chacun devra faire état de ses intentions quant à sa contribution financière.

« Pour ma part, je propose la mise en place d’un fonds d’anticipation où chaque collectivité pourra provisionner sa participation financière. D’ici à 2020, je m’engage à ce que la Région Haute-Normandie contribue à hauteur d’environ 20 millions d’euros chaque année », conclut Alain Le Vern."

:arrow: Paris normandie
Publié le mardi 15 février 2011
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Steinn le Mer 16 Fév 2011 - 13:42

La future ligne du TGV normand : coût estimé entre 8 et 13 milliards d'euros selon les scénarios


La ligne ferroviaire à grande vitesse Paris-Normandie qui doit mettre Caen à 1h15 de Paris à l'horizon 2020 devrait coûter entre 9 et 13 milliards d'euros, une estimation encore assez large, en fonction des 4 scénarios de trajet, selon le comité de pilotage qui s’est réuni mardi à paris....
La répartition du financement entre l'Etat et les collectivités n'est pas encore fixé....Le comité de pilotage doit se réunir à nouveau mi-mai... selon Laurent Beauvais le président PS de la région Basse Normandie : "Notre objectif est de donner l’avantage au rail sur la route... aujourd’hui, avec un trafic fluide, il faut un peu moins de 2H30 pour rejoindre la capitale bas-normande de Paris en voiture.
Europe Ecologie les Verts, qui fait partie de la majorité régionale bas-normande, a de nouveau vivement critiqué ce projet "un coût démesuré pour un projet étranger au besoin quotidien des usagers".
"Il est temps de se concentrer sur l'amélioration du service existant, un cauchemar aujourd'hui sur Paris-Granville", selon Mickaël Marie, président du groupe Europe écologie les verts au conseil régional.

Mercredi 16 Février 2011 - 10:14
Thierry VALOI - Normandie FM



:arrow: Normandie.fm
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Ven 18 Fév 2011 - 9:02

France 3 Haute-Normandie versus France 3 Basse-Normandie : 2 façons de traiter l'information :


:arrow: France 3 Basse-Normandie
Par Marc Sadouni
Publié le 16/02/2011

4 projets pour la LGV Paris-Rouen-Caen-Cherbourg

La Ligne à Grande Vitesse en Normandie coûtera entre 9 et 15 milliards d'euros.
Les élus présents au comité de pilotage ont obtenu des chiffres précis qui doivent leur permettre de faire des choix et de décider du tracé.
La LGV Normandie coûtera 20 millions d'euros le kilomètre.


Dans le meilleur des cas, la ligne Cherbourg-Paris ne gagnera pas 40 ou 45 minutes avant... 2020 au plus tôt..

En Basse-Normandie, nous serons desservis par une LGV, une ligne à grande vitesse. Comprenez une ligne sur laquelle les trains circuleront à 250 kmh maximum, contre 320 kmh pour une ligne TGV.

Il existe plusieurs projets, au nombre de 4, en voici les tracés problables:










La LGV a ses opposants, en particulier les écologistes, qui préféreraient voir l'argent investi plus rapidement sur les lignes TER et dans l'amélioration de la ligne Cherbourg-Paris.

Maintenant :
:arrow: France 3 Haute-Normandie
Par Carole BELINGARD
Publié le 16/02/2011

LGV Paris-Normandie: de 9 à 13 milliards d'euros

C'est la conclusion du comité de pilotage qui s'est tenu mardi à Paris.

Le Havre à 1h15 de Paris et Rouen à 45 minutes, oui mais à quel prix ? Une première estimation a été faite en comité de pilotage mardi à Paris. Les travaux se chiffrent dans une fourchette entre 9 et 13 milliards d'euros. Un chiffrage définitif depénd bien sûr du tracé qui sera choisi.



Par ailleurs, reste à déterminer la répartition des dépenses entre l'Etat et les collectivités. Le président de la région Haute-Normandie, Alain Le Vern s'est déjà engagé à verser 20 millions d'euros chaque année d'ici à 2020

Les travaux ne devraient pas commencer avant 2018. Le prochain comité de pilotage est prévu en mai prochain.

Europe Ecologie, qui fait partie de la majorité en Basse-Normandie, grince des dents. Le parti écologiste dénonce "un coût démesuré pour un projet étranger au besoin quotidien des usagers". "Il est temps de se concentrer sur ce qui pourra être fait (...) l'amélioration du service existant", a-t-il été ajouté.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Virginie le Mar 22 Fév 2011 - 11:26

LGV
L’Eure sera intégrée dans le projet de TGV Paris-Normandie


Le président du département de l’Eure, Jean-Louis Destans, s’est montré plutôt satisfait à l’issue du comité de pilotage du projet de ligne à grande vitesse devant relier en 2 020 Paris à Caen (Calvados) et au Havre (Seine-Maritime), qui s’est réuni le 15 février à Paris.

Outre le prix estimé de la ligne en fonction du projet qui sera retenu, entre 9 et 13 milliards d’euros, Jean-pierre Duport, le président du comité, a proposé à l’enquête publique qui débutera en septembre 2011, quatre itinéraires dont deux proposent un arrêt dans l’Eure, à Evreux la capitale, ou non loin de celle-ci.

Ce département était en effet le grand oublié du projet de ligne à grande vitesse dont les premiers tracés allaient de Paris au Havre via Rouen et vers Caen. Un oubli dont ne voulait pas l’élu.
Afin de ne pas rester sur la quai, il avait réuni le 17 janvier 2011 à Evreux le ban et l’arrière-ban des grandes collectivités hautes et bas-normandes (régions, départements, villes…) pour qu’elles montrent leur solidarité au département de l’Eure dans ce projet ferroviaire intégré au « Grand Paris jusqu’au Havre ».
Enjeu majeur ce jour-là pour Jean Louis Destans, démontrer que la future ligne à grande vitesse ou LGV Paris Rouen/Caen Le Havre devait aussi s’arrêter dans l’Eure.

Un « Y » avec Caen et Le Havre

Carte à l’appui, le président avait ouvert la voie à une alternative qui avait fait consensus chez ses invités.
Dans les ébauches précédentes, la LGV partant de Paris devait s’arrêter à Rouen où un « Y » permettrait qu’elle poursuive sa route, d’une part vers Caen, d’autre part vers le Havre. Pour Jean-Louis Destans, «ce ‘Y’ doit se situer dans l’Eure, à Evreux ou juste à côté, où passent déjà les lignes Paris Caen et Paris Cherbourg, cet arrêt représentant un atout incontestable pour le développement économique du département ».
Visiblement, le comité de pilotage en a tenu compte.

:arrow: La Gazette des Communes
Par P. Bottois
Publié le 17/02/2011
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le TGV Normand (ou LGV ou LNPN)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum