l'Ancien Normand

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Invité le Lun 17 Oct 2011 - 12:07

Du IIème au IXème siècle, sept siècles de langue saxonne en Normandie pré Viking :

IIe - Les Cimbres, peuple germanique originaire du Jutland, en 113 avant notre ère, résident aux environs de Rouen, chez les Veliocassii selon Titus-Livius/Tite-Live dans Periocha 67, ils sont ancêtres des Eburons-Aduatuques Belges, et frères des Eburoviques d'Evreux.

IIIe - Thorin, Þrótt juto-saxon, remonte la Seine & l'Eure en 249/250, il tentera de prendre Chartres, mais échouant se rabat sur Evreux qu'il conquière y chassant les Romains, il y bâtira un temple óðinnique, où il officiera jusqu'à sa mort en 270, tué par les légionnaires du général romain Licinius qui reprend momentanément la ville.

Début de la possession saxonne, Otlingua harduini dans le Cotentin (du nom de son plus grand chef, plus tard, historiquement mélangée avec l’Otlingua saxonia), avec Walhúnnja: "Valognes", ancien pays saxon de Valognes du IIIème au IXème s., qui s'étendait à l'Est du Cotentin, de Carentan à Octeville), & Plæn: "Plain", pays du Col du Cotentin, sur la côte N.-E., créé par les Saxons, au Sud du Sarnes & à l'Est du Belt, y sont rattachés les îles Saint Marcouf.

Fin IIIème siècle, Dioclétien crée la Lugdunaise II: "Lyonnaise Seconde" (qui recouvre approximativement la superficie de la future Normandie ducale), avec Rouen comme chef-lieu administratif. Des Lettes (Lettons) et Suèves (Souabes, se trouvaient en Lugdunaise II, à Bayeux et Coutances, selon la Notitia dignitatum rédigée vers 370/420).

IVe - Arrivée massive des Saxons (Littus saxonicum: "rivages saxons", correspondant en gros aux côtes normandes jusqu’au boulonnais).

Au IVème siècle, les Saxons occupent la totalité du Bessin.

Ve - Début de la possession saxonne, Otlingua saxonia: "saxe non fiscalisée", dans le Calvados, l’Orne et la Sarthe. Saxonia: "Sées", Alençon (Orne) est fondée par le Roi des Alains Eokarik/ Eocaric, à qui Ætius en 441, abandonna une partie de l'Armorique, dont il chassa tous les habitants romains et Gaulois (dit faussement gallo-romains de nos jours), épuration ethnique coutumière de l'époque.

VIe – Les Saxons sont aux Pays de Caux, de Fécamp à Dieppe & de Darnétal à Bonsecours (au Mont Turinge), dans la future Normandie, l'évêque "chrétien" gallo-romain St. Valéry 565/611, fit abattre un arbre énorme que les Saxons de la vallée de la Bresle adoraient, pour hâter leur conversion. Attaque des Saxons de Bayeux (saxones bajocassinii) en 590, par Waroc’h II (comte de Vannes), sous l'instigation de Frédégonde ; qui fut repoussée victorieusement.

Au VIème siècle, à leurs arrivées en Armorique, Childebert donne les "futures" îles anglo-normandes aux Bretons (qui ne les occupèrent pas). Cadeau empoisonné, vu qu’à la même époque, les Frisons et les Saxons, occupent les îles dont Angia : "Jersey", et la future "basse" Normandie depuis le IIIème siècle, Walhunja : "Valognes" (de Carentan à Octeville, Est du Cotentin), y sont rattaché les îles Saint Marcouf, tandis que l’Otlingua saxonia comprend le Calvados, l’Orne et la Sarthe, avec Saxonia : "Sées", Alamannia: "Alençon" est fondée par Eokarik roi des Alains, à qui Aetius en 441, donne une partie de l’Armorique, dont il chasse les Romains, Gallo-romains et Gaulois (coutume courante de l’époque).

Les possessions saxonnes de Normandie occidentale et la langue saxonne perdureront jusqu’au IXème siècle. Ensuite, le saxon se fondit avec le norrois de même parenté philologique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Invité le Lun 17 Oct 2011 - 12:20

@Nez-de-cuir a écrit:
[color=brown] Les scandinaves se fixant sur le sol franc ont pris femmes franques, ne parlant pas le norrois, elles élevaient les enfants en langue franque, femmes et enfants conversaient en franc, le norrois ne s'échangeait qu'entre hommes, les hommes ont dû apprendre le franc pour garder le lien avec la famille.

Les Saxons eurent avant l'arrivée des Normands, le privilège d'avoir eux aussi leurs propres Ducs dont: Aubert de 751 à 770, son fils Richard de 770 à 828 (le Saxon Robert surnommé "le Diable", autre fils d'Aubert, fut confondu à dessin par les Français, avec le Duc Viking Hróbjartr Skrautfíkinn: "Robert le Magnifique"), et son neveu Ernëz de 828 à 830 (assassiné par le Duc mérovingien du Razès Guillem de Gellone dit "au court nez", fils de Theodoric, qui fit couronner Roi de France Louis le Pieux dit "le débonnaire" en 813, fils de Karl Magnus, l'histoire des Ducs saxons circulait déjà en Normandie bien avant 1480).

Ensuite, le Neuwstrich indépendant échut provisoirement 15 ans au Comté de Paris de 830 à 845, sous le nom francilien de Neustrie (dixit "l'Histoire de la Neustrie", rapportée en 1558 par l'historien Jehan Nagorel, archidiacre de Rouen en 1570).

A la même époque, pour ce qui est du frank, l’historien et chroniqueur francilien, moine & diacre de l'abbaye de St. Germain des prés, Abbon au IXème s., dans son livre I qui à pour titre: Le Siège de Paris par les Normands 885/886, dit explicitement que : Les troupes royales y entonnèrent des chants tudesques.
Langue qu'à l'évidence les Franks de l'époque employaient couramment, alors que les "historiens" français, font toujours accroire encore de nos jours, qu'en 842 sous le règne de son père Charles II le Chauve, on ne le parlait déjà plus & ne le comprenait pas. Hors donc et plus tardivement, en 948 sous Louis IV, le Pape suite à la dispute sur l'Archevêché de Reims, écrit en tudesque au roi de France et à Othon de Germanie, pour calmer le jeu et se faire comprendre des 2 souverains.
Des historiens grimauds, affirment que les Normands étaient venus sans leurs épouses, alors qu’au livre I vers 125 d'Abbon, celui-ci mentionne les femmes danoises qui se gaussent des défenseurs parisiens (voilà un argument en faveur de la langue & de sa pérennité côté maternel par les skandinaves).
Selon ces mêmes "historiens" grimauds Français, si promptes à désinformer, déjà sous Willelm lengſt brandr (Guillaume longue épée), le Norrois était en perdition. Mais cela ne cadre pas avec les chroniques de l'époque, rapportant que des Danois appelés sous Richard I & Richard II, vinrent & restèrent par milliers en Normandie, séduit par le climat, la ressemblance des mœurs & du langage.

C’est en 1200 que le roi de France Philippe II (dit Auguste), organise l'Université de Paris, partagée entre 4 nations: Gaulois (France), Picards (c.-à-d. les états de Bourgogne), Germains (Allemagne) & Normands : La Veneranda Normannorum natio: "Vénérable nation normande", qui avait cet avantage sur les autres nations, d'être sans mélange, et de se composer exclusivement de Normands.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Asulf le Lun 17 Oct 2011 - 15:08

"rapportée en 1558 par l'historien Jehan Nagorel"

il ne faut jamais prendre les sources d'époque au sens stricte, il faut toujours se demander qui l'a faite, dans quel but, son orientation idéologique, et qui est celui qui a passé la commande. Car à cette époque les ouvrages sont toujours des commandes, donc, le plus souvent ils vont dans un certains sens.

ensuite, pour le norrois en perdition, il est écrit dans une chronique (Dudon de St-Quentin, un pro-normand, car écrit sur ordre de Richard Ier) que Guillaume longue-épée a été envoyé à Bayeux pour apprendre le norrois auprès d'un tuteur, car il ne connaissait pas la langue. Car élevé par sa mère, première femme de Rollon: Poppa fille du comte de Senlis, issue d'une famille franque.Avant le mariage de Rollon avec Gisèle fille du roi.


"livre I vers 125 d'Abbon, celui-ci mentionne les femmes danoises qui se gaussent des défenseurs parisiens (voilà un argument en faveur de la langue & de sa pérennité côté maternel par les skandinaves)."

c'est bien de Abbon de fleury (940-945, 1004) dont il s'agit? il a vécu un demi-siècle après les évènements, comment êtes-vous sur, que ce qu'il avance est la vérité vraie. Car, les auteurs de l'époque ce base beaucoup sur des rumeurs. De plus, c'est un grand théologien. Vous êtes-vous demandé s'il n'avait pas rajouté des femmes dans son récit, pour montrer/souligner simplement la bravoure des parisiens qui ont sut résister aux païens, dont même les femmes participent aux expéditions. Car, pour la mentalité franque de l'époque, cela est impensable que des femmes participe à la guerre, seul des affreux barbares non-chrétien en sont capable.
Ce qui est faux, vu que les expéditions "viking" (razzia), dans les sociétés scandinave n'est réservé qu'aux jeunes hommes, afin d'acquérir butin et réputation. en gros, ils tuent, pillent et repartent.
De plus, lisez la chronique de Dudon de St-Quentin (attention ne le prenez pas à la lettre,de nombreux passages sont embellis comme de coutume), vous pourrez en déduire des informations sur la place de la femme.Et s'il y a eu des femmes, ce sont plus des filles de joies, esclaves, captives... que des épouses, de tout temps les armées en ont toujours été dotées.


avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Invité le Lun 17 Oct 2011 - 23:49

Nagorel était archidiacre de Rouen, il a surement dû avoir accès aux sources de l'archevêchée concernant la Normandie.
Abbon est une source sûre concernant le siège de Paris, d'autant plus que les chroniques de témoins oculaires du IXème siècle sont plus que rares, pour ne pas dire inexistantes.
Gunnvor est une princesse viking Norwegienne (la graphie est du XVIIIème siècle) qui fut enterrée à Pitres...
Et concernant 948 sous Louis IV, où le Pape suite à la dispute sur l'Archevêché de Reims, écrit en tudesque au roi de France et à Othon de Germanie, par de révisionnisme ?
Qu'est ce que 50 ans à l'époque, alors que de nos jours (époque des médias) c'est seulement 60 ans après, qu'on apprend la vérité sur Hiroshima et Nagasaki...

Le reste de vos supputations abracadabrantesques ne sont pas historiques...
Que faites vous sur un blog sur la Normandie ? Vous êtes sans cesse à l’accabler et à nier sa normanitude. Avec votre trio de déstructurateurs francophiles, la Normandie n’a plus besoin d’ennemis !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Asulf le Mar 18 Oct 2011 - 9:24

c'est bien ce que je dis vous êtes un pseudo historien autoproclamé, avec aucune logique, vous ne vous contentez que des informations qui abondent dans votre sens.
De plus, vous dite bien qu'il est archidiacre,il avait accès aux sources, mais quitte à me répéter, les sources ecclésiastiques sont certes des sources importantes pour l'histoire de la Normandie, mais elles sont tronquées, certains passages sont revus à la sauce de l'auteur et de préférence au point de vue de l'Eglise (idem pour les laïques, point de vue du seigneur qui passe commande). Si vous pas comprendre ce principe de base, on ne peut plus rien pour vous.

Ce principe est valable quelque soit la civilisation étudiée, même chez les chinois. De tout temps, ce sont les "puissants" qui ont fait l'histoire. Surtout à cette époque, ou les seuls lettrés hormis-eux étaient les ecclésiastiques, dont la majorité des couvent; monastère, sont fondés par des familles nobles qui s'attachent ainsi leur service.
Enfin bref je me fatigue pour rien, cher pseudo.
avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Steinn le Mer 19 Oct 2011 - 10:20

O-H de Warenghien a écrit:Le reste de vos supputations abracadabrantesques ne sont pas historiques...

En lisant tous tes messages un mot me vient à l'esprit : Égocentrique
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Ancien Normand

Message par Steinn le Mer 19 Oct 2011 - 10:43

O-H de Warenghien a écrit:Que faites vous sur un blog sur la Normandie ? Vous êtes sans cesse à l’accabler et à nier sa normanitude.

Je te conseille de visiter ce site au lieu de débiter des âneries :

:arrow: Normandie-Héritage.com
:arrow: Lexique Normand/Français
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum