Normands Célèbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Normands Célèbres

Message par Virginie le Mar 10 Mai 2011 - 7:51

Edmond-François Calvo

Edmond François Calvo, dit Calvo, est un auteur et dessinateur de bandes dessinées français, né le 26 août 1892 à Elbeuf (Seine-Maritime), mort le 11 octobre 1958.


LE COIN DU PATRIMOINE BD : Le réalisme chez Calvo

Aujourd’hui, le nom d’Edmond-François Calvo est encore trop méconnu des amateurs, et même des exégètes du 9e art. Pourtant, ce fabuleux dessinateur suscite encore l’admiration de nombre de ses pairs : d’Albert Uderzo qui, dans sa jeunesse, lui rendait visite pour suivre ses conseils ou simplement le regarder dessiner, à Florence Cestac(1), en passant par Benoît Sokal. Calvo donna aussi ses lettres de noblesse à la bande dessinée animalière...



D’ailleurs, son œuvre la plus connue et à laquelle on fait le plus souvent référence reste « La Bête est morte ! » : deux albums publiés en 1944 et 1945, aux éditions G.P.(2), sur un scénario de son ami Victor Dancette(3), le responsable de ces publications pour la jeunesse. Dans ce récit animalier qui raconte la Deuxième Guerre mondiale aux enfants, Calvo campe, avec brio, les protagonistes sous des traits d’animaux : les Allemands y sont des loups, les Français des lapins, les Américains des buffles… À noter que les productions Disney menaceront l’éditeur de celui qu’on surnomma longtemps « Le Walt Disney français » d’un procès pour plagiat : si bien que les truffes des loups furent retouchées dans les éditions postérieures. En conséquence, Calvo, dont le trait rond et dynamique est évidemment influencé par l’esthétique de ces dessins animés (mais aussi par les dessins de Félix Lorioux, de Samivel, de Gustave Doré ou d’Albert Dubout), refusera l’emploi d’animateur proposé chez eux quelques mois plus tard !

extrait :
...Edmond-François Calvo passe dans son village natal de Normandie où son père tient une distillerie, à ses études au Lycée Pierre Corneille de Rouen et à sa mobilisation pendant la guerre de 14-18 alors qu’il commence à publier quelques caricatures et dessins humoristiques dans la presse. En 1919, il collabore même au Canard enchaîné et à L’Esprit de Paris, puis à Floréal (en 1920) et aux Petits Bonshommes (en 1922), tout en signant quelques toiles publicitaires… Il exerce ensuite différents métiers, dont celui d’aubergiste (à Pont Saint-Pierre, dans l’Eure, où l’on peut encore voir une statue de lion et une porte en bronze pour un caveau, dues à Calvo qui fut aussi sculpteur), et ne revient au dessin qu’en 1938, sur les conseils de sa femme. Ayant vendu son peu rentable hôtel-restaurant pour s’installer à Paris, avec son épouse et ses deux filles, il commence une nouvelle carrière à l’âge de quarante-six ans ! Il va alors travailler principalement à l’illustration de romans dans les publications de la Société parisienne d’édition (S.P.E.) des frères Offenstadt : les revues Fillette, L’As, L’Épatant, Hardi les Gars ! et Junior où il crée ses premières bandes dessinées...

...La suite ici :
:arrow: bdzoom.com
09/05/11
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum