L’université de Caen, la plus ancienne de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’université de Caen, la plus ancienne de France

Message par Virginie le Jeu 5 Mai 2011 - 20:25

Patrimoine. L’université de Caen, la plus ancienne de France



L’université de Caen possède une très longue histoire. Construite en 1432, elle est entièrement détruite lors de la Seconde Guerre mondiale, puis reconstruite. Aujourd’hui, elle compte environ 24 000 étudiants répartis sur cinq campus. Et de nouvelles constructions sont en cours.

Une partie de l’université telle que nous la connaissons actuellement date d’après-guerre. Au lendemain des bombardements du 7 juillet, il ne reste qu’un champ de ruines de l’ancienne fac, établie à l’origine dans la rue des Cordeliers, et qui s’est étendue progressivement dans le quartier Saint-Sauveur. « L’université est riche d’une très grande histoire », souligne sa présidente, Josette Travers. Fondée en 1432 par le duc de Bedford pendant l’occupation anglaise de la Normandie, elle « est la plus ancienne université de France, voire même d’Europe ». Lors du conseil municipal de mars 1946, il est décidé de son nouvel emplacement : le haut du Gaillon, au nord du château. Elle est reconstruite selon les plans de l’architecte Henri Bernard (lire ci-dessous), grand prix de Rome (une bourse d’études pour les étudiants d’art) sous la maîtrise d’ouvrage de Pierre Daure, recteur. Le projet est d’autant plus ambitieux qu’elle compte accueillir près de 12 000 étudiants alors qu’ils n’étaient que 3 000 dans l’ancienne !

Inaugurée en juin 1957

La première pierre est posée en novembre 1948. Les professeurs et étudiants sont installés en 1954, et l’inauguration a lieu le 1er juin 1957. Sur sa partie inférieure, sont installés des bâtiments d’enseignement répartis de part et d’autre. Sur son milieu une passerelle plus communément appelée la « galerie vitrée » a été construite. 15 piliers soutiennent cette structure. Charles Émile Pinson y a d’ailleurs gravé l’effigie de 30 personnalités historiques de la ville entre autres celles de Wace, poète, de Guillaume Le Conquérant ou encore de la Reine Mathilde. Sur sa partie supérieure, on y trouve notamment des résidences universitaires, un restaurant, des équipements sportifs…

Un bâtiment de 6 000 m2 en construction

À côté de la Maison des étudiants, une nouvelle construction se profile, « la Maison des langues et de l’internationale ». Ce bâtiment « de 6 457 m2 » est « un projet emblématique » (de 11,4 millions d’euros) puisqu’il permet « de regrouper les services à l’international et l’apprentissage des langues, pour la rentrée prochaine », détaille la présidente. Et l’université ne se limite pas au simple centre-ville. Depuis 1970, avec « l’explosion des effectifs », un campus 2 a été implanté au nord de la ville dans le secteur Côte de Nacre. C’est en tout cinq campus qui constituent désormais l’université, plus des antennes régionales, à Cherbourg, Alençon, Vire, Saint-Lô et Lisieux. « Depuis deux ans l’IUFM a également été rattaché à l’université. » Un labo neuropharmacologique livré en octobre prochain, une extension de la Maison de la recherche en sciences humaines courant 2012 et un nouveau projet de reconstruction dans l’UFR de médecine en 2014 devraient achever un vaste programme de travaux. Et il est impossible de parler de l’université sans évoquer son emblème, le Phénix. Installé sur le campus en 1958, cet oiseau de bronze renaissant de ses cendres est l’oeuvre de Louis Leygue. Ce symbole adopté par les étudiants, a d’ailleurs fait l’objet de relooking régulier au fur et à mesure des années. Il est le point d’entrée de la fac.


Personnage. Henri Bernard, le reconstructeur de la fac
Né en 1912 à Albertville, mort en 1995 à Paris.
Élève du Calvadosien Paul Bigot à l’école des beaux-arts de Paris, ses études d’architecture lui font obtenir, en 1938, un premier grand prix de Rome. Il passe une année dans la capitale italienne. Mobilisé en 1939, il participe aux combats, mais est fait prisonnier et est envoyé dans un camp de Prusse orientale. Architecte de la reconstruction de Caen, il est le principal adjoint de Marc Brillaud de Laujardière . Il est responsable de la zone nord de la ville, avec, en particulier, l’édification de la nouvelle université sur un terrain de 32 hectares. Il réalise la nouvelle église Saint-Julien consacrée en 1959. Son dernier grand chantier caennais est le Centre hospitalier universitaire, achevé en 1975. Devenu un architecte apprécié, il réalise également la Maison de la Radio à Paris, de 1952 à 1963, dresse le plan de masse du village olympique à Grenoble pour les Jeux olympiques d’hiver en 1968, dessine la préfecture de Cergy Pontoise en forme de pyramide inversée et le bâtiment du Conseil de l’Europe à Strasbourg en 1974. Urbaniste général de ville de Paris, il réalise l’aménagement de la place de l’Hôtel de Ville. Inspecteur général des bâtiments civils et des palais nationaux de 1963 à 1980, il est aussi président de l’académie d’architecture de 1966 à 1969 et élu membre de l’académie des beaux-arts en 1968. Artiste complet, il est aussi peintre et sculpteur. En 1982, la Monnaie de Paris fait graver en son honneur une médaille conçue par Louis Leygue.

:arrow: Côté Caen.fr
Jeudi 5 mai 2011
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’université de Caen, la plus ancienne de France

Message par Asulf le Jeu 5 Mai 2011 - 20:45

L’université de Paris (dont fait partie la Sorbonne 1253) était l’une des plus importantes et des plus anciennes universités médiévales. Apparue dès le milieu du xiie siècle, elle est reconnue par le roi Philippe Auguste en 1200 et par le pape Innocent III en 1215. Elle acquiert rapidement un très grand prestige, notamment dans les domaines de la philosophie et de la théologie. Constituée comme l’association de tous les collèges parisiens situés sur la rive gauche, elle assurait la formation de tous les clercs, c’est-à-dire de tous les cadres et agents administratifs des institutions royales (conseil d’État, parlements, tribunaux, cours des comptes, impôts…) et ecclésiastiques (enseignement, hôpitaux, libraires, recherche, évêques, abbés).



L'université d'Oxford est la plus ancienne université britannique. La date de sa fondation n'est pas connue précisément. Les traces les plus anciennes d'une activité d'enseignement à Oxford datent de 1116 environ avec l'arrivée de l'écolâtre Thibaud d'Étampes. L'université a en fait vraiment commencé à se développer à partir de 1167, lorsque Henri II interdit aux étudiants anglais de suivre les cours de l'Université de Paris

avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’université de Caen, la plus ancienne de France

Message par Virginie le Jeu 5 Mai 2011 - 20:54

merci Asulf, il me semblait bien que c'était l'université de Paris la plus vieille université de France, c'est ce que j'étais en train de vérifier.
;)

bon disons qu'à Côté Caen, ils sont un tantinet chauvins...
lol!
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’université de Caen, la plus ancienne de France

Message par Asulf le Jeu 5 Mai 2011 - 22:30

Mais de rien, j'ai tendance à être chauvin aussi Very Happy . Mais quand c'est faux.....


Les deux fondations au xve siècle
La prise de la ville de Caen par le roi Henri V ayant entraîné la destruction ou l’abandon des institutions éducatives précédentes, il se contenta d’y établir des écoles de théologie et de droit. C’est sous son fils Henri VI, duc de Normandie, que le duc de Bedford a fondé l’université de Caen en 1432 pour se concilier la population. Les lettres patentes accordées l’année précédente ne la dotaient que de facultés de droit canonique et droit civil mais les facultés des arts, médecine et théologie sont instituées dès 1437. Les statuts régissant l’université sont donnés en 1439 lors de l’inauguration solennelle dans l’église Saint-Pierre. Les armoiries de l’université étaient d’azur, au bras mouvant d’une nuée placé en chef, le tout au naturel, la main tenant un livre d’argent, droit et fermé accosté à dextre d’une fleur de lys d’or et à senestre d’un léopard de même. C'est alors la troisième université anglaise après Oxford (fondée en 1096) et Cambridge (fondée en 1209).

et petit plaisir de normand lol!

L’université de Bretagne est fondée à Nantes par Bertrand Milon le 4 avril 1460, à l’initiative du duc François II de Bretagne, et ce par une bulle du pape Pie II, donnée à Sienne. Celle-ci incarne le vœu de François II d’affirmer son indépendance vis-à-vis du roi de France, alors qu’aux abords du duché à Angers en 1432, Poitiers en 1432 et Bordeaux en 1441 s’ouvrent des universités. Créée sous la forme d’un studium generale, cette université peut enseigner toutes les disciplines traditionnelles : arts, théologie, droit et médecine. La population étudiante entre la fin du xve siècle et durant les deux siècles suivants croît pour atteindre le millier voire 1 500 étudiants, selon les estimations les plus hautes.
Au début du xviiie siècle, l’université rentre dans une phase de déclin. Nantes est tout entière tournée vers le commerce (commerce triangulaire à Nantes) et ses élites s’intéressent peu à cette institution. Le poids de Rennes pour les affaires politiques grandit à l’époque avec la tenue du Parlement de Bretagne dans ses murs depuis 1709. Ainsi, en 1728, le maire de Nantes peut écrire que :

les bretons après Rire
avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’université de Caen, la plus ancienne de France

Message par Virginie le Ven 6 Mai 2011 - 6:47

St Olaf 3
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’université de Caen, la plus ancienne de France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum