Les centrales nucléaires de Normandie

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Jeu 3 Nov 2011 - 18:49

Apparemment ils n'ont pas compris avec Fukushima, et ils se disent professionnels du bâtiment !
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Virginie le Jeu 17 Nov 2011 - 7:48

Zoom sur l'EPR, ce réacteur nucléaire qui divise


Le chantier de Flamanville sera l'un des grands débats de 2012, et pas seulement entre PS et Verts.
En jeu : notre politique énergétique pour les décennies à venir.

Repères

C'est quoi un EPR ?
Le « réacteur européen à eau pressurisée » (European Pressurized Reactor) est né des travaux communs lancés, en 1989, par le français Framatome (devenu Areva) et l'Allemand Siemens (qui s'est depuis retiré). Il s'agissait de concevoir une troisième génération de réacteurs nucléaires pour prendre la suite de ceux qui équipent les centrales électriques actuelles, conçus pour durer 40 ans. Le plus ancien du parc français - qui en compte 58 - a été mis en service à Fessenheim en 1977.

Est-il différent des réacteurs actuels ?
Areva le présente comme le plus sûr et le plus performant au monde. En fait, il n'est pas fondamentalement différent des réacteurs à eau pressurisés (REP) mis en service à partir des années 1970. Sur le papier, il est plus puissant (1 650 mégawatts), conçu pour durer plus longtemps (60 ans), consomme 10 % de combustible en moins et nécessite moins d'arrêts. Moyennant quoi, tablant sur un investissement de 3 milliards d'euros, Areva promettait le kilowattheure à 10 % moins cher. Mais c'était avant de se lancer dans le chantier de Flamanville...

Est-il plus sûr ?
Selon Areva, il n'y a pas photo. Après l'accident de Fukushima, l'ancienne patronne, Anne Lauvergeon, avait affirmé qu'avec un EPR, ça ne se serait pas passé comme ça. L'enveloppe de confinement a été doublée, les systèmes de refroidissement de secours sont renforcés, un réceptacle est prévu pour empêcher le combustible de fuir en cas de fusion du réacteur. Mais pour les militants de Sortir du nucléaire, l'EPR a les mêmes tares que ses prédécesseurs. En cas de pépin, il demeure, comme la centrale de Fukushima, à la merci d'une panne de courant, indispensable au refroidissement. Et la capacité de la double enceinte à résister à la chute d'un avion reste à démontrer. Preuve qu'il n'est pas jugé infaillible par tous : en 2009, les autorités de sûreté nucléaires de France, Royaume-Uni et Finlande ont demandé à Areva d'en améliorer la sûreté.

Est-il promis à un bel avenir ?
Le succès commercial de l'EPR n'est pas assuré. Aujourd'hui, quatre EPR sont en construction. La Finlande a été la première à signer, en 2003. Le chantier a démarré en 2005 ; la mise en service était promise pour 2009. La France a suivi en 2004 et choisi Flamanville, dans la Manche. Objectif initial : 2012. Depuis, sur les deux chantiers, les problèmes se sont accumulés ; les coûts ont doublé et le retard atteint quatre années. À Flamanville, on parle maintenant d'un raccordement au réseau pour 2016. Quant au deuxième EPR projeté à Penly (Seine-Maritime) par le gouvernement, il est pour l'heure suspendu. Plus discrets, deux chantiers ont été lancés à Taishan, dans le sud de la Chine, en 2009.

Est-ce que la France en a besoin ?
Vive controverse sur cette question. Au-delà du débat pro ou antinucléaire, on peut se demander si l'EPR de Flamanville répond à un besoin énergétique ou à une politique industrielle. Le renouvellement du parc nucléaire - si telle était l'option choisie - pourrait attendre 2020, voire 2030. En outre, un réacteur de plus n'apportera pas de remède au point faible de notre système de production électrique : faire face aux pointes de consommation. En revanche, pour Areva, la commande est tombée à point nommé, à un moment où le marché des centrales était au plus bas. Le champion mondial compte bien, aussi, que ce premier exemplaire, une fois achevé, saura convaincre les clients encore hésitants.

Serge POIROT.

:arrow: Ouest France
17/11/11
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Virginie le Jeu 5 Jan 2012 - 8:12



L’ASN (Autorité de sûreté nucléaire) va « imposer » aux exploitants français « un renforcement de la robustesse des installations nucléaires », stipule le rapport remis mardi par son président, André-Claude Lacoste, au Premier ministre sur les évaluations complémentaires de sûreté (ECS) menées à la suite de l’accident de Fukushima.

la suite sur :arrow: Drakkaronline
05/01/12

En Normandie, quatre installations majeures sont concernées par les évaluations : les trois centres de production électrique de Paluel, Penly et Flamanville où est en construction un réacteur EPR, ainsi que l’usine Areva de La Hague. Le rapport cite par exemple, la centrale de Paluel dont les galeries intertranches des salles des machines ne sont pas étanches en cas d’inondation. Des points sont relevés ici et là qui ne mettent pas en cause la sûreté comme des vis de fixation rouillées (Penly) ou encore un capteur (à Penly) situé en bordure d’une voie de circulation alors qu’il doit enregistrer les éventuelles vibrations d’origine sismique. En revanche des exercices ont été satisfaisants, comme à Penly.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Mar 10 Jan 2012 - 8:20


Sûreté nucléaire : EDF Flamanville aux normes


Pour EDF Flamanville, le site de la centrale nucléaire est suffisamment protégé et répond aux exigences dictées par le ministre de l'intérieur.

Trois jours après que le ministre de l'intérieur, Claude Guéant, ait révélé les conclusions de l'audit sur la sûreté des centrales nucléaires françaises et sur les mesures qu'il convient de prendre afin de prévenir toute tentative d'intrusion la centrale EDF de Flamanville fait savoir que pour sa part "tout est en ordre".

"Nous disposons déjà des caméras, des équipes cinophiles, des clotures renforcées" explique la communication de la centrale qui précise aussi qu'elle travaille régulièrement avec environ 35 gendarmes installés sur la commune des Pieux.

"Seules quelques clôtures qui entourent actuellement le chantier EPR devront être doublées" reconnait-on toutefois chez EDF Flamanville.

Rappelons que depuis l'ouverture du chantier EPR en 2007, des militants antinucléaires se sont introduits à deux reprises sur le site et ont notamment investi une des grues.

Publié par L.L le 09/01/2012 à 16h38


Source :arrow: Lamanchelibre.fr
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Erik le Jeu 2 Fév 2012 - 12:25

L’électricité de l’EPR coûtera plus cher que prévu

Dans son rapport sur la filière électronucléaire, la Cour des comptes s’intéresse au chantier de l’EPR de Flamanville. Le rapport a été publié mardi. Il se penche notamment sur l’évolution des prévisions concernant le coût de l’électricité produite par la future centrale. En 2007, une estimation parlait de 44,90 € pour le coût de production d’un MWh (mégawatt-heure). Les prévisions d’EDF, en 2008, donnaient un coût de 55 €. La dernière estimation révélée dans le rapport de la Cour des comptes évoque une fourchette entre 70 € et 90 €. Le rapport revient également sur le coût du chantier passé de 4 à 6 milliards d’euros.

source: http://www.ouest-france.fr/region/normandie_detail_-L-electricite-de-l-EPR-coutera-plus-cher-que-prevu_8618-2039288_actu.Htm
avatar
Erik


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Jeu 2 Fév 2012 - 17:28


Les factures vont encore grimper cette année !
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Asulf le Jeu 2 Fév 2012 - 22:51

sa ne finira jamais d'augmenter
avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Yfig le Mer 8 Fév 2012 - 13:57

Chanson anti-nucléaire :

avatar
Yfig


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Erik le Mer 8 Fév 2012 - 21:19

Steinn a écrit:Les factures vont encore grimper cette année !

On dit merci au lobby du nucléaire si on a froid cet hiver. En Allemagne, ils ont préféré le gaz et l'isolation. Résultat, une demande énergétique moindre. En France, chauffage électrique et mauvaise isolation pour justifier la construction de nouvelles centrales.
C'est monsieur Bouygues qui est tout content, coûts de construction plus faibles mais prix de vente plus élevé. Quand le bâtiment va, tout va Very Happy

@Yfig: Toujours excellent Smile Les illustrations des vidéos, c'est toi également?
avatar
Erik


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Yfig le Jeu 9 Fév 2012 - 0:33

@ Erik ("@Yfig: Toujours excellent Smile Les illustrations des vidéos, c'est toi également?")

Non, c'est mon martien factotum !!!!

Merci Erik
avatar
Yfig


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum