Les centrales nucléaires de Normandie

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Mer 21 Sep 2011 - 14:07



EPR de Penly : la voix enrayée de la région Haute-Normandie !


Alors que tout le monde, à gauche, s’exprime en faveur de l’arrêt du projet de l’EPR de Penly, la région Haute-Normandie dirigée par une majorité PS-PC-Verts ne s’est toujours pas prononcée sur cette question. Tiraillés entre des verts – dirigés par Claude Taleb – qui ne veulent pas de ce projet et des communistes qui souhaitent qu’il soit mené à son terme, les élus socialistes et le président de la région Haute-Normandie, Alain Le Vern, préfèrent se réfugier dans un silence assourdissant sur l’autel de leurs petits intérêts électoraux !

Sandrine Hurel, qui soutient la candidature de Martine Aubry, opposée à l’EPR de Penly, évoque la nécessité de ce chantier pour l’emploi et l’économie de la région !!! Peut-être, un jour, classerons-nous les accidents nucléaires civils comme crime contre l’humanité ! A la lueur de Tchernobyl et de Fukushima-Daiichi, il y aurait des raisons objectives à le faire. Avec nos 58 réacteurs, la probabilité d’un accident majeur en France n’a jamais été aussi forte. Areva et l’ASN nous l’ont dit et répété : le risque zéro n’existe pas, ni à Penly, ni ailleurs !

Concernant l’EPR de Penly, voilà ce que déclare Laurent Fabius dans une interview publiée dans les Echos, ce matin-même :

“Si l’on va vers une sortie du nucléaire, il est alors logique d’y renoncer. En compensation pour le territoire normand, des emplois devront être créés, notamment dans les économies d’énergie, les énergies renouvelables et le démantèlement des vieilles centrales nucléaires. ”

Interview d’Alain Le Vern et de Sandrine Hurel par SDN76 ???

Pour comprendre Alain Le Vern et Sandrine Hurel, il convient, au préalbale, de se former au langage des signes !



Source :arrow: voie-militante
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Jeu 22 Sep 2011 - 7:51


EPR à Penly : Fabius dit (enfin) non. Et après ?

Les élu-e-s EELV du Conseil Régional de Haute-Normandie accueillent avec satisfaction les déclarations de Laurent Fabius dans les Echos du 21 septembre 2011, remettant en cause le projet de construction d’un EPR à Penly. Laurent Fabius se met ainsi en cohérence avec une position défavorable à l’EPR qu’il avait exprimé en août 2003.
Depuis l’origine, les écologistes dénoncent le non-sens environnemental, énergétique et économique que constitue ce projet.


L’EPR : une catastrophe industrielle en marche
Avant même le drame de Fukushima, l’avenir économique de l’EPR était largement remis en cause pour des raisons liées tant à l’échec technologique qu’à l’impasse commerciale qu’il représente. L’EPR ne fonctionne pas. Les retards et les surcoûts s’accumulent sur les deux chantiers où il est aujourd’hui en construction, en Finlande et à Flamanville.
Avec l’abandon définitif par Siemens (co-concepteur, avec AREVA, du réacteur EPR à la fin des années 80) de son activité nucléaire, la France est de plus en plus isolée dans le secteur du Nucléaire. L’EPR représente le « fleuron » de l’impasse nucléaire française.

La Haute-Normandie doit tourner la page du nucléaire
Notre région doit résolument se tourner vers les métiers et l’industrie liés aux économies d’énergie et aux énergies renouvelables. De ce point de vue, comme les élu-e-s EELV l’ont répété à plusieurs reprises, l’association Energies Haute-Normandie (dont sont membres EDF, TOTAL, EXXON, POWEO et GDF-SUEZ) que soutient le Conseil Régional, et qui est présidée par le Directeur de la centrale de Penly, ne peut en aucun cas être le pilier de la nécessaire conversion de notre économie énergétique.


Les élu-e-s régionaux EELV plaident pour des initiatives déterminées en direction de la réorientation écologique de l’activité économique de notre région. C’est la solution pour défendre à la fois notre planète et nos activités, notamment industrielles, ainsi que les emplois qui en découlent.


Pour le groupe des élu-e-s Europe Ecologie – Les Verts de Haute-Normandie
David Cormand
Président du groupe Europe Ecologie
au Conseil Régional de Haute-Normandie

:arrow: laureleforestier.typepad.fr
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Ven 23 Sep 2011 - 7:39

Le 23 janvier 2010, le collectif Stop EPR, ni à Penly ni ailleurs, interpelle Alain Le Vern au cours d'une réunion publique.
Il explique que son rôle est de veiller à ce que le chantier de l'EPR à Penly se passe bien
.

avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Dim 25 Sep 2011 - 16:06

avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Virginie le Dim 25 Sep 2011 - 22:45

La Haute-Normandie veut son EPR à Penly coûte que coûte

Nucléaire. Comment expliquer qu'un consensus s'installe en Haute-Normandie pour que l'EPR voit le jour à Penly.

«Il faut arrêter de stigmatiser le nucléaire. Un élu ne peut pas se permettre d’embrayer derrière tous les démagogues du monde. » Alain Le Vern n’en démord pas, même contre l’avis des siens.

suite de l'article :arrow: Paris Normandie
Publié le dimanche 25 septembre 2011
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Dim 25 Sep 2011 - 22:58

Pourquoi la Haute-Normandie veut son EPR ?

Dans nos éditions dominicales (Liberté Dimanche, Le Havre Dimanche, Dieppe Dimanche et Eure Dimanche) du 25 septembre, un dossier est consacré à l'avenir du nucléaire en Haute-Normandie.

Alors que l'enquête publique devrait débuter en octobre 2011 à Penly, le site choisi par l'Etat pour construire le deuxième EPR français après celui de Flamanville (Manche), notre rédaction du dimanche a cherché à savoir pourquoi la classe politique haut-normande dans son ensemble - à l'exception d'Europe Ecologie Les Verts (EELV) - appuie l'Etat dans sa démarche.

Source :arrow: Paris-Normandie
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Virginie le Lun 26 Sep 2011 - 21:38

EPR de Penly : l'enquête publique reportée ?

Dans son avis n°5, en date du vendredi 23 septembre 2011, le Haut Comité pour la Transparence et l'Information sur la Sécurité Nucléaire (HCTISN) met en garde le gouvernement sur le lancement anticipé de l’enquête publique sur le projet EPR de Penly en Haute-Normandie.

Voici l'intégralité de l'avis transmis par le HCTISN sous la plume de son président, Henri Revol : " Le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire est profondément attaché à ce que les débats liés aux enquêtes publiques soient authentiques, et à ce que les populations soient complètement éclairées sur tous les éléments liés aux dossiers présentés.

Dans le contexte actuel d’analyse et de retour d’expérience à la suite de l’accident de Fukushima, le Haut comité attire l’attention des autorités compétentes afin que l’opportunité de telles enquêtes publiques soit soigneusement pesée au regard de ces exigences, par exemple dans le cas du projet de réacteur EPR à Penly.

Le Haut comité estime essentiel que les conditions de temps, de moyens et de complétude de l'information disponible soient réunies pour permettre aux acteurs concernés par ces enquêtes publiques d'y participer pleinement."

:arrow: Paris Normandie
Publié le lundi 26 septembre 2011
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Virginie le Mar 4 Oct 2011 - 20:01

L'avenir de l'EPR de Penly reporté à 2012, en plein débat sur le nucléaire

Le gouvernement a reporté à 2012, et donc probablement au-delà de la présidentielle, le lancement de l'enquête publique pour le projet controversé de réacteur nucléaire EPR de Penly (Seine-Maritime), renforçant les incertitudes même si selon Bercy "le projet n'est pas suspendu".

"Dans l'attente des compléments de dossiers en provenance d'EDF, l'enquête publique ne sera pas lancée avant 2012", a annoncé à l'AFP le ministère de l'Energie. "Le projet de Penly n'est pas suspendu", assure-t-il néanmoins.

L'annonce a suscité la satisfaction des opposants qui visent un abandon complet du projet de second réacteur de troisième génération français, destiné à s'ajouter à celui en construction à Flamanville dans la Manche.

"C'est une décision sage et raisonnable. Après Fukushima, on ne peut plus faire comme avant", s'est réjouie Véronique Bérégovoy, vice-présidente écologiste au Conseil régional de Haute-Normandie.

la suite sur :arrow: AFP
04/10/11
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Steinn le Mar 18 Oct 2011 - 21:13

Areva : a repris la fabrication du couvercle de cuve destiné au réacteur de Flamanville

(Boursier.com) -- Areva a repris, dans son usine de Chalon/Saint-Marcel (Saône et Loire), la fabrication du couvercle de cuve destiné au réacteur de Flamanville interrompue après le constat d'écarts sur certaines soudures lors d'un contrôle qualité opéré par Areva.

Le Groupe avait immédiatement informé son client EDF ainsi que l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et élaboré des solutions techniques de mise en conformité sans incidence sur le planning de construction de la centrale. La validation de ces solutions obtenue le 17 octobre 2011 atteste de leur stricte conformité aux normes de sûreté rigoureuses imposées par l'ASN.

Les opérations à venir feront l'objet d'un contrôle renforcé d'Areva et d'un suivi de l'ASN laquelle sera appelée à délivrer une approbation de conformité finale.

Source :arrow: Boursier.com
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les centrales nucléaires de Normandie

Message par Virginie le Jeu 3 Nov 2011 - 7:54

Carence en fer pour le malade Flamanville

Le chantier de l'EPR à Flamanville, est déjà célèbre pour son béton mité. En août, "Le Canard" racontait comment l'Autorité de sûreté nucléaire avait découvert une multitude de trous et de "nids de cailloux" (zones remplies de gravier) dans les murs du bâtiment devant héberger le réacteur.
Il y a mieux, les hommes de Bouygues (chargés du gros oeuvre) ont oublié de mettre en place l'indispensable ferraillage avant de couler le béton dans une partie située à l'intérieur de l'enceinte du réacteur.
"Le chaînage du voile 1513VB est manquant", écrivent poétiquement les contrôleurs d'EDF, dans une "fiche de non-conformité [du] produit", datée du 8 juin.
Et il ne s'agit pas vraiment d'un petit bloc de béton : la portion jugée non conforme s'étend sur une hauteur de 8,70 mètres.
Cette erreur, jugée ahurissante par les hommes de l'art, n'a même pas été signalée à l'Autorité de sûreté.
Et le chantier connaît une invraisemblable avalanche d'incidents plus ou moins graves.
Exemple, le mur dépourvu de ferraillage a été enregistré comme le 2 156 ème "produit non conforme" de la future centrale.
Mais il en faudrait plus pour entacher la bonne humeur de Martin Bouygues. Interrogé sur le béton raté de Flamanville au cours d'une conférence de presse, le 31 août, le patron du groupe a juré : "Je n'ai pas à rougir" avant d'ajouter : "Le client EDF est particulièrement satisfait de ce que nous faisons."
De l'humour de bétonneur.Un peu lourd.

source : Le Canard Enchaîné du mercredi 2 novembre 2011 page 4
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum