Régis Boyer: le guerrier nordico-germanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Régis Boyer: le guerrier nordico-germanique

Message par Erik le Ven 31 Oct 2014 - 12:51

"Quels que soient les textes envisagés, antiques inscriptions runiques, récits d’historiens latins, fragments de poèmes immémoriaux, Eddas, sagas de tous genres – fussent-elles rédigées à l’ère chrétienne scandinave –, formules juridiques, vestiges magiques, partout, toujours s’impose l’originale figure du Destin. Il était au commencement dans l’ébauche des monstres primitifs nés du contact entre chaud et froid, il sera à la fin, à la Consommation du Destin des Puissances (Ragnarök), sans doute préférable à la version Crépuscule des Puissances (Ragnarokkr), et c’est lui qui fera surgir, parmi les prairies toujours vertes du monde régénéré, les merveilleuses tables d’or – un jeu de hasard, sans doute – que les dieux suprêmes, « renés », prisent plus que la bière miellée ou la chair inépuisable du sanglier de la Valhöll. Toute étude de la religion germanique et scandinave qui négligerait ce trait pour se confiner à une description de mythes, à une nomenclature de divinités ou de héros, se condamnerait, par là même, à passer à côté de l’essentiel, c’est-à-dire du sacré : car le sacré chez les anciens Germains, c’est le Destin, le sens du Destin, les innombrables figurations que prend le Destin. Tacite le notait déjà : « Les auspices et les sorts n’ont pas d’observateurs plus attentifs. "

Régis BOYER, extrait de L’Edda poétique, Editions Fayard (1992)

La suite sur http://theatrum-belli.org/le-guerrier-nordico-germanique-face-au-destin/
avatar
Erik


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum