« What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.

Message par Virginie le Dim 30 Mar 2014 - 19:11

Les secrets honteux des GI’s après le débarquement

   paris-normandie.fr
30/03/14

« What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.
Édition. L’auteure américaine Mary Louise Roberts s’est plongée dans une histoire méconnue : celle des mois qui ont suivi le débarquement allié en Normandie. Peu reluisant.



Mary Louise Roberts revient sur une facette peu connue du D-Day dans « What soldiers do » (photo Narayan Mahon)

Alors qu’une Normande vient de retrouver son père, un ancien soldat américain, installé près de Los Angeles, la sortie du livre de Mary Louise Roberts sur les secrets honteux des GI’s, libérateurs partis pour une «aventure érotique» avec le débarquement en Normandie, est l’occasion de revenir sur l’interview qu’elle avait accordé à Paris Normandie en octobre dernier:

Un soldat tout sourire, bannière étoilée sur l’uniforme, accueilli en héros dans les rues de Normandie. Une femme française, glamour, se jette dans ses bras pour déposer un baiser sur ses lèvres de conquérant libérateur. Avec le livre de Mary Louise Roberts, l’image d’Épinal a du plomb dans l’aile. Dans What soldiers do : sex and the American GI in World War II France, l’historienne américaine s’attaque au mythe, comme avait pu le faire Élizabeth Coquard, il y a plus de dix ans, dans La France des GI’s, histoire d’un amour déçu. Pour ses travaux, Mary Louise Roberts a passé neuf ans à écumer les archives. « En France, les archives n’ont été ouvertes que soixante ans après les faits. En 2005, je pense avoir été la première américaine a les consulter ! »

« Des dossiers scandaleux »

Au Havre, à Rouen et dans d’autres villes emblématiques du débarquement en Haute et Basse-Normandie, la voici exhumant la face honteuse du D-Day. Une surprise pour celle qui travaillait, à la base, sur les relations culturelles entre la France et les États-Unis en juin 1944.

En parcourant les fascicules Stars and Stripes de l’armée américaine, elle redécouvre une campagne en Normandie vendue aux soldats comme une aventure sexuelle ! « En France, je suis tombée sur des dossiers scandaleux », résume Mary Louise Roberts. Son livre débute d’ailleurs sur un courrier du maire du Havre, Pierre Voisin (du 18 mai 1945 au 24 octobre 1947), se plaignant des exactions des GI’s qui empêchent les femmes respectables de se promener seules... Des viols, des meurtres et un sentiment d’impunités que l’auteure dénonce, documents à l’appui. « J’ai voulu montrer que le sexe était aussi une forme de domination, cette arrogance grandissante. »

Bien sûr, il y a aussi eu des romances et de belles histoires, ainsi que de vrais actes de bravoure. Mais le revers de la médaille a longtemps été tu. Conséquences, la publication a provoqué quelques réactions épidermiques : « Beaucoup de controverses et de colères, mais aussi des messages encourageants, me remerciant de raconter la vérité sans fard », note l’auteure dont le livre devrait être édité en français au printemps 2014.

Au même moment, son éditeur, University of Chicago Press, devrait publier son nouveau livre, une enquête sur la souffrance des Normands après le Débarquement, « des faits qui étaient censurés aux États-Unis où le D-Day est un jour d’héroïsme. » À nouveau, elle s’est vue ouvrir les portes des archives et a pu compulser nombre de documents du Mémorial de Caen. Une autre façon d’aborder l’histoire alors que se préparent les cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement du 6 juin 1944.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Re: « What soldiers do », de Mary Louise Roberts, aux éditions University of Chicago Press.

Message par Virginie le Lun 31 Mar 2014 - 8:56

L’ouvrage de Mary Louise Roberts, «Des GI’s et des femmes» paraîtra le 3 avril en France aux éditions du Seuil, et porte un sous-titre explicite: «Amours, viols et prostitution à la Libération».
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum