Jersey menace de devenir indépendante du Royaume-Uni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jersey menace de devenir indépendante du Royaume-Uni

Message par Erik le Jeu 28 Juin 2012 - 22:53

Jersey menace de devenir indépendante du Royaume-Uni

Le Monde.fr | 27.06.2012 à 15h56 • Mis à jour le 27.06.2012 à 15h56

Par Anna Benjamin

Le torchon brûle-t-il entre Londres et Jersey ? L'île anglo-normande envisage de devenir indépendante du Royaume-Uni en raison de la répression dont son industrie financière est la cible, a averti un haut responsable du gouvernement insulaire, dans une interview au Guardian le mercredi 27 juin.

Les dirigeants de l'île craignent que le gouvernement britannique ne prenne des mesures visant à mettre fin à la faible imposition dont elle bénéficie et menacent de rompre les liens séculaires qui l'unissent depuis neuf cents ans à la couronne britannique. "Je pense qu'on nous traite injustement", a déclaré au quotidien britannique Philip Bailhache, ministre adjoint au premier ministre. "L'île doit se préparer à se défendre et doit être prête à devenir indépendante, si cela était nécessaire dans les intérêts de Jersey", indique-t-il.

Jersey, posée à quelques encablures des côtes normandes, est une démocratie parlementaire autonome, ayant son propre système financier, juridique et judiciaire. Elle ne fait pas partie de l'Union européenne, mais y est associée.

UNE INDÉPENDANCE SUR FOND DE SCANDALE

Au cœur de Saint-Hélier, sa capitale, prospère l'un des plus importants réseaux d'institutions financières de la planète : 186 km2, 90 000 habitants, 47 succursales de banques internationales et plusieurs centaines d'administrateurs de fonds, de cabinets comptables et de bureaux d'avocats. L'activité financière y est essentielle, puisqu'elle représente 50 % de l'économie. Territoire dépendant de la Couronne britannique, Jersey est maître de la levée des impôts. Mais sur la petite île, pas d'impôt sur la fortune ni taxe sur les sociétés, une des raisons pour lesquelles Jersey est souvent dénoncée comme un paradis fiscal.

Lire le reportage : "Jersey, royaume des trusts"

Dans une Angleterre plongée dans la récession et dont le déficit public se creuse, le statut de paradis fiscal de Jersey, qui attire de riches particuliers et des entreprises internationales, est devenu l'objet d'une attention particulière de la part du gouvernement britannique. Les Anglais se déclarent, eux, de plus en plus scandalisés par les révélations d'évasion fiscale.

Alors que le gouvernement britannique travaille actuellement sur des règles de lutte contre l'évasion fiscale, un scandale est venu tendre un peu plus ses relations avec Jersey. Grâce à des placements astucieux dans la société K2, basée à Jersey, l'humoriste Jimmy Carr n'a payé que 1 % d'impôt, comme l'a révélé le Times la semaine dernière. Le premier ministre britannique, David Cameron, n'a pas hésité à condamner cette pratique : "Sur le plan éthique, Jimmy Carr a tort d'utiliser un stratagème louche."

Ce commentaire fait écho à celui du secrétaire au trésor, Danny Alexander, qui a réitéré la semaine dernière son affirmation selon laquelle "les gens qui échappent agressivement à l'impôt sont l'équivalent moral de ceux qui trichent avec le système de prestations sociales". Il a déclaré que la coalition faisait "plus que tout autre gouvernement précédent" pour s'attaquer à la fraude.

Ce scandale a permis d'animer le débat entre responsables politiques de Jersey. Un haut responsable insulaire a indiqué au DailyMail que l'île allait être injustement frappée à la suite des agissements de Jimmy Carr.

SÉDUCTION ET MEA CULPA

Le premier ministre, Ian Gorst, a tenté de dédouaner son île : "Il n'y a pas de désir ou de besoin d'accueillir ou d'encourager ceux qui cherchent à impliquer Jersey dans des stratagèmes de planification fiscale pour éviter l'impôt dû au Royaume-Uni." "Je pense qu'il est du devoir des hommes politiques de Jersey d'essayer d'expliquer ce que fait l'île et de ne pas laisser la situation s'enliser", a déclaré, de son côté, Philip Bailhache au Guardian.

Si aujourd'hui, Jersey menace de prendre son indépendance, il y a quelques mois, le discours était quelque peu différent. Face aux attaques, l'île avait entamé une opération séduction. Au déjeuner annuel de la finance de Jersey, en janvier 2012, Philip Bailhache annonçait l'ouverture pour la première fois d'un bureau à Londres. L'objectif affiché : renforcer ses liens avec le Royaume-Uni. Vaste chantier, à en juger par la polémique des jours derniers.

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/06/27/jersey-menace-de-devenir-independante-du-royaume-uni_1725153_3234.html
avatar
Erik


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum