Bayeux : la manufacture de porcelaine a 200 ans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bayeux : la manufacture de porcelaine a 200 ans

Message par Virginie le Lun 4 Juin 2012 - 8:01

Bayeux : la manufacture de porcelaine a 200 ans

:arrow: lamanchelibre.fr
01/06/12


La scénographie du futur musée révélera la richesse stylistique des pièces décoratives et la démocratisation de ce produit de luxe.

9 juin 1812. Il y a 200 ans, la manufacture de porcelaine de Bayeux ouvrait ses portes dans l'ancien couvent des Bénédictines. Le début d'une aventure industrielle d'un siècle et demi...

Né à Lasson en 1759, P. J. Langlois exerce d'abord la profession de marchand ferronnier d'art à Tilly-sur-Seulles. Il est doué d'un sens artistique très développé et emploie ses loisirs à faire de la peinture. Il s'installe ensuite à Caen et vit la période troublée de la Révolution, durant laquelle il fait partie de différents comités et accède à la présidence du Tribunal de Commerce.

Très préoccupé par les affaires publiques, il devient maire de Caen du 30 mai 1794 au 24 septembre de la même année. Après la Révolution, il se lance dans la finance et se fait banquier. Sa première épouse étant décédée, il se remarie en 1798 à Marie-Jeanne Le Cavelier, fille d'un industriel important.

En 1801, ses affaires l'amènent à Valognes, où la manufacture de porcelaine est en mauvaise posture financière. Pierre-Joachim passe alors plusieurs mois à la manufacture de Sèvres, où il étudie la fabrication de la porcelaine et en 1802, les actionnaires de Valognes lui confient la direction de l'entreprise. Elle prospère durant dix ans, mais suite à des rivalités entre actionnaires, la société d'exploitation qui arrive à expiration est dissoute le 4 juin 1812.

Une localisation favorable

Muni d'une solide expérience, P.J. Langlois poursuit l'activité en la transférant à Bayeux et l'acquisition des bâtiments de l'ancien monastère, le 9 juin, en est l'acte de fondation. Le couple Langlois arrive à Bayeux avec ses cinq enfants, une partie de son personnel qui ne compte alors que 20 employés et le matériel de l'ancienne fabrique.

La situation géographique de Bayeux est très favorable aussi bien pour l'approvisionnement en combustible et en matière première que pour l'écoulement de la production. Bénéficiant à ses portes du bois nécessaire pour alimenter les fours, la manufacture se situe à moins de 10km de la mer, par laquelle transite le kaolin des Pieux, où ce gisement d'argile blanche n'est lui-même distant que de 5km de Diélette, son port d'embarquement. De plus, la ville est placée sur l'axe principal de communication entre la Normandie et la capitale où P.J. Langlois ouvre un dépôt, faubourg St Martin.

Parallèlement à la production d'une porcelaine luxueusement décorée, il s'engage dans la fabrication d'articles pour les laboratoires de chimie et ustensiles culinaires allant au feu car la pâte élaborée avec le kaolin des Pieux subit avec succès le chauffage à des températures élevées ainsi que le refroidissement rapide sans dommage. Cet aspect de la production offre dès cette période un débouché commercial des plus prometteurs, qui continuera à se développer, après son décès en 1830, avec son épouse puis ses filles. Par la suite, les membres de la famille Gosse (1849-1878) et de la famille Morlent (1878-1951) en feront le fer de lance de l'entreprise.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum