Normandie. L’Orne polluée : cinq plages interdites de baignade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Normandie. L’Orne polluée : cinq plages interdites de baignade

Message par Virginie le Mar 29 Mai 2012 - 7:56

Normandie. L’Orne polluée : cinq plages interdites de baignade

:arrow: ouest-france.fr
28/05/12

6 000 m3 d’eaux usées, non traitées par la station d’épuration de Caen, se sont retrouvés dans le fleuve puis à la mer. Baignades et pêche sont interdites depuis dimanche, entre Merville-Franceville et Lion-sur-Mer.

Les eaux usées se sont écoulées dans l’Orne

« Tu devrais y aller elle est super-bonne ! » Dimanche, 17 h, Gilles remonte la plage de Merville-Franceville, bondée. Euh, bonne la mer ? Pas tant que ça. Mais il fallait voir la feuille A4 scotchée sur le poste de secours, en arrivant. Les eaux usées, celles des égouts de l’agglomération de Caen, n’ont pas été normalement dirigées samedi vers la station d’épuration du Nouveau Monde de Mondeville.

« Un problème électrique a empêché le fonctionnement des pompes de relevage des eaux usées. Un système mécanique les a dirigées directement vers le fleuve », tente d’expliquer Jean-Loup Merlot, directeur général adjoint de Caen-la-Mer, la communauté de communes de l’agglomération, propriétaire de la station.

Environ 6 000 m3 d’eaux usées, non traitées, se sont écoulées dans l’Orne de 6 h du matin jusqu’à environ 17 h samedi. « Le concessionnaire, Veolia, s’en est aperçu samedi après-midi. Les pompes ont pu être remises en route. »

Reste que les eaux contenant des pollutions organiques et bactériologiques ont dérivé jusqu’à l’estuaire avant de se jeter dans la mer. Plus de 10 km de parcours « avec la chance que la marée montante de samedi après-midi ait bloqué la pollution », explique Édouard Canteloup, ingénieur d’études sanitaires à l’Agence régionale de santé.

Surveillance renforcée de la station d’épuration

Par précaution, la préfecture du Calvados a interdit la baignade dès dimanche midi, à Merville-Franceville, Ouistreham, Colleville-Montgomery, Hermanville-sur-Mer et Lion-sur-Mer. Il est également interdit de ramasser des coquillages comme les moules et les coques sur la zone. Le risque peut être de contracter une gastro-entérite.

Hier, sur les plages concernées, peu de touristes étaient au courant : « Nous n’avons pas vu d’affiche », s’étonne un couple à Lion-sur-Mer. À Merville-Franceville, Rémi, venu de Deauville avec Nicolas, un ami de Reims, surveillent tranquillement leurs enfants qui barbotent avec leurs bouées neuves. « Ah bon, c’est interdit ? De toute façon, avec les mètres cubes d’eau qu’il y a là, la pollution va se diluer. »

Les maires des communes ont été alertés dès samedi soir. « J’ai été prévenu tard samedi. On a affiché l’arrêté préfectoral sur le poste de secours dès le matin. Si l’incident avait été jugé grave, on aurait mis des personnes pour éviter l’accès à la plage », commente Jacques Lelandais, le maire d’Hermanville-sur-Mer. À Ouistreham, son homologue André Ledran a lui aussi été prévenu samedi soir : « On va l’afficher au Poste de secours, mais demain ce sera fini. » Là aussi, malgré le drapeau rouge hissé (mais dimanche à 16 h 10), les baigneurs se sont jetés à l’eau.

Des prélèvements d’eau de mer ont été réalisés hier sur ces plages. « Des analyses seront effectuées par Veolia sous le contrôle de l’Agence régionale de santé. Mardi, nous aurons une réunion technique. Entre-temps, les mesures de surveillance de la station ont été renforcées », précise Jean-Loup Merlot.

Le résultat des analyses devrait être connu ce lundi. En attendant, l’interdiction « demeurera effective jusqu’à l’obtention de résultats conformes des analyses en cours », indique la préfecture.

Éric AUPOIX.
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum