300 km à la rame du Mont Saint-Michel au Saint Michael’s Mount

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

300 km à la rame du Mont Saint-Michel au Saint Michael’s Mount

Message par Steinn le Dim 20 Mai 2012 - 7:32



Christopher Long, coordinateur du projet ‘‘Mont2Mount’’ en France.

En juillet, quatre rameurs britanniques relieront le Mont Saint-Michel à son petit frère anglais.

Les explications de Christopher Long, coordinateur en France du "Mont2Mount Challenge".

En quoi consiste ce défi inédit ?

"Il s’agit de relier à la rame le Mont Saint-Michel, au Saint Michael’s Mount, situé à l’extrême pointe de la Cornouaille, en Angleterre. Pour les quatre rameurs qui vont participer à cette aventure, c’est une traversée de 36 à 40 heures, 300 kilomètres à travers une Manche où le trafic est très important".

Une traversée dangereuse ?

"Pas vraiment dangereuse mais parfois très difficile sur le plan de la navigation, notamment pour sortir de la baie du Mont Saint-Michel, qui connaît comme vous le savez des marées extraordinaires. Avec le barrage, et les nombreux travaux qui y ont lieu actuellement, les événements changent quasiment chaque jour".

Comment est né ce projet ?

"Il a été imaginé au départ par un grand historien de la Basse-Normandie, David Nicolas-Mery et par moi-même. Lui Français, moi Anglais, tous les deux passionnés par l’histoire. Et avec James Saint Aubyn, propriétaire du Mont anglais, nous avons essayé de rapprocher les deux côtes de la Manche, qui étaient très très liées à l’époque anglo-normande, beaucoup plus que maintenant".

Comment s’entraînent les participants ?

"Ils s’entraînent régulièrement et sont maintenant arrivés à des portions de rame, qui augmentent régulièrement, de six heures !"

S’agit-il de rameurs professionnels ou amateurs ?

"Deux sont des professionnels et deux sont professeurs de sport. L’histoire des deux rameurs professionnels est d’ailleurs intéressante puisqu’ils ont déjà traversé ensemble l’océan Indien, de la Réunion jusqu’à l’Australie. L’un des deux a été blessé à la suite d’une tempête, ce qui a obligé l’autre à ramer seul".

Un défi physique, mais aussi symbolique puisque les deux Monts étaient liés au Moyen-Age…

"Oui ! Sur l’île anglaise comme sur l’île française, il existait des cultes. Ce qui est sûr, c’est qu’au moment de la Conquête, les moines du Mont Saint-Michel avaient déjà un prieuré sur le Mont anglais. Nous pensons que les jeunes moines, comme épreuve, étaient envoyés en bateau sur le Mont anglais, et ils devaient revenir chaque année au moins une fois pour rencontrer l’Abbé de l’abbaye mère".

Quelles similitudes ou différences y a-t-il entre les deux monuments ?

"Les deux rochers sont à peu près identiques en terme de hauteur et de largeur. Ce qui est différent, c’est que les Anglais ont l’église et les bâtiments du XIIe siècle, ils n’ont pas notre Merveille, ni cette hauteur, si emblématique ici. Le Saint Michael’s Mount est privé depuis Henry VIII et appartient toujours à la même famille depuis. Une vingtaine de familles habitent sur l’île, qui vit au gré des marées"”.

Pratique. www.christopherlong.co.uk/m2m

:arrow: Lamanchelibre.fr
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum