la Chapelle des Augustines - Bayeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la Chapelle des Augustines - Bayeux

Message par Virginie le Jeu 4 Nov 2010 - 8:43

Il faut soigner la Chapelle des Augustines



Splendide, chargée d’histoire, située en face de la Tapisserie, la chapelle des Augustines du centre hospitalier mérite d’être sauvée et restaurée.

La découverte de la chapelle des Augustines du Centre hospitalier se mérite. Après avoir escaladé de gros blocs de pierre, dans des conditions plutôt difficiles, le spectacle est saisissant. D'un côté, la beauté. Pure, subtile, évidente. L'éclat de ses vitraux, la finesse de son mobilier, l'élégance de son orgue et la richesse de son étage, le noviciat, tout y est remarquable.

Où est le coeur de Mgr de Nesmond ?
De l’autre, la désolation. La poussière, le plafond éventré et les fientes de pigeon (nouveau fléau du lieu). L’impression que, le 12 décembre 2003 à 8 h 25 lorsqu’un pan du plafond s’est effondré pendant les laudes, dévoilant une toiture et une charpente malades, tout le monde est sorti dans la précipitation. “La fermeture de l’édifice s’est imposée. Les religieuses avaient quitté le monastère depuis cinq ans. L’hôpital était concentré sur la construction d’un plateau technique. La chapelle est tombée dans l’oubli. Notre association est née en avril 2008, cinq ans trop tard”, précise François Le Berre, président de l’association pour la sauvegarde de la chapelle des Augustines. Cinq ans de flou pendant lesquels le coeur de Mgr de Nesmond, relique conservée au sein de la chapelle, a disparu.
La poignée de bénévoles à l’oeuvre a bien avancé. La sensibilisation du centre hospitalier a permis la pose d’une couverture provisoire pour mettre l’édifice hors d’eau, l’adhésion à la Fondation du Patrimoine de faire fructifier les dons.
Un site internet a vu le jour. Mais les travaux sont lourds. La rénovation de la toiture, le remplacement de la charpente et des voliges, un peu de maçonnerie (restauration des lucarnes, des pierres endommagées), la restauration des plâtres, des planchers du noviciat, des souches des cheminées, du plafond de la chapelle et de la tribune et un peu d’électricité nécessitent 1,5 million d’euros. “Pour l’instant, nous disposons de 40 000 euros, de l’aide financière de la Drac pour la phase d’étude du projet et espérons l’aide du conseil général et de l’hôpital”, souligne François Le Berre, qui souhaite explorer la piste du mécénat et espère un coup de pouce de la mairie. À l’heure où la ville s’intéresse au secteur des bords de l’Aure, alors que 9 millions d’euros sont engagés dans la rénovation de l’ancien palais épiscopal, la participation de la municipalité bayeusaine à la réouverture d’un lieu sacré, assurant un service important pour ses habitants, renfermant une partie de sa mémoire et possédant un potentiel touristique certain est fortement espérée.

La Manche Libre
03/11/10

Site de l'Association pour la sauvegarde de la Chapelle des Augustines :
http://www.bayeux-chapelledesaugustines.com/
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum