Trouveres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trouveres

Message par Thorvald Àrnaldsòn le Sam 7 Avr 2012 - 20:45

les Chants des Trouveres ! Les Langues d'Oil peuvent etres tres belles chanter !




avatar
Thorvald Àrnaldsòn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Trouveres

Message par Steinn le Sam 7 Avr 2012 - 21:32


Je ne connaissais pas... merci !
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Re: Trouveres

Message par Asulf le Dim 8 Avr 2012 - 10:37

je connaissais, disponible à la fnac pour ceux qui le souhaite (possibilité d'écoute) :

-Trouvères et troubadours du 13ième siècle : http://musique.fnac.com/a1717090/Trouveres-et-troubadours-du-13ieme-siecle-CD-album

- Moyen-âge: http://musique.fnac.com/a1586776/Moyen-age-CD-album
avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Re: Trouveres

Message par Asulf le Dim 8 Avr 2012 - 19:01

chanson écrite par Thibault comte de champagne (1201-1253)


[youtube][/youtube]


Une version, parmi d'autres, de la chanson originale
en français du 13ème siècle.
Textes d'étude - ancien français, édition de Robert-Léon Wagner. (Droz, 2000)

Seignor, sachiés : qui or ne s'en ira
en cele terre ou Dex fu mors et vis,
et qui la crois d'Outremer ne penra,
a paines mais ira en Paradis.
Qui a en soi pitié ne ramembrance
au haut Seignor doit querre sa venjance
et delivrer sa terre et son païs.

Tuit li mauvés demorront par deça
qui n'aiment Dieu, bien, ne honor, ne pris.
Et chascuns dit " Ma feme, que fera ?
Je ne lairoie a nul fuer mes amis".
Cil sont cheoit en trop fole atendance,
qu'il n'est amis fors de cil, sans doutance,
qui por nos fu en la vraie crois mis.

Or s'en iront cil vaillant bacheler
qui aiment Dieu et l'ennor de cest mont,
qui sagement vuelent a Dieu aler,
et li morveux, li cendreux, demorront;
avugle sont, de ce ne dout je mie,
qui j secors ne fait Dieu en sa vie,
et por si pou pert la gloire dou mont.

Diex se lessa en crois por nos pener
et nos dira au jor que tuit vendront :
"Vos qui ma crois m'aidastes a porter,
vos en irez la ou mi angles sont;
la me verrez et ma mere Marie.
Et vos, par cui je n'oi onques aie,
descendrés tuit en Enfer le parfont."

Chacuns cuide demorer toz haitiez
et que ja mes ne doie mal avoir;
ainsi les tient anemis et pechiez
que il n'ont sen, hardement ne pooir.
Biax sire Diex, ostés leur tel pensee
et nos metez en la vostre contree
si saintement que vos puissons veoir.

Douce dame, roïne coronee,
proiez por nos, Virge bien aüree !
Et puis aprés ne nos puet meschoir.
avatar
Asulf


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum