Calvados (14) : Morts inexpliquées de son bétail, il accuse les lignes EDF...!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Calvados (14) : Morts inexpliquées de son bétail, il accuse les lignes EDF...!!!

Message par JPL27 le Jeu 22 Mar 2012 - 10:02

Ca fait plus de 20 ans que ça dure. Un tiers de mes veaux meurt en moyenne tous les ans alors que normalement on en perd 5%. RTE maintient qu'elle n'est pas responsable... l'article ici...
avatar
JPL27


Revenir en haut Aller en bas

Re: Calvados (14) : Morts inexpliquées de son bétail, il accuse les lignes EDF...!!!

Message par Laurent le Jeu 22 Mar 2012 - 17:10



L'exploitation de la Basse-Rivière, à Planquery, dans le Bessin (Calvados), est une ferme modèle. Gilles Hébert et son épouse élèvent un troupeau de 65 vaches laitières et des jeunes bovins mâles. Au début des années 1980, ils ont vu arriver dans leurs champs, à 150 mètres de leur exploitation, le pylône Numéro 258 de la ligne Cotentin-Maine, de 400 0000 volts. Reliée à la centrale nucléaire de Flamanville, elle alimente la Région en électricité.

Rien ne va plus. Malgré le soin que les éleveurs apportent à leur travail, l'élevage ne tourne pas rond. Les vaches sont anormalement craintives, hésitent à rentrer dans la salle de traite. Elles développent des infections des pis à répétition. Les traitements antibiotiques les obligent à jeter régulièrement du lait. Des vaches enclenchent des « chaleurs silencieuses ».

Performances économiques inférieures

Hier, devant le juge des expropriations de Caen, qui a reçu leur demande d'indemnisation de la part de RTE, leur avocat, Me Gervais Marie-Doutressoule a argumenté : « Les bâtiments ont été mis aux normes électriques en 2002 et 2003, et labellisés NF en 2010. Les problèmes perdurent. »

L'avocat de RTE, Me Frédéric Scanvic, a balayé d'un revers de manche ces arguments, sans remettre en cause le professionnalisme des époux Hébert. Il a seulement indiqué : « La situation électrique de la ferme pourrait être améliorée, si toutes les méthodologies préconisées par la profession et les scientifiques étaient appliquées. » Il s'est appuyé, en outre, sur un arrêt de la Cour de cassation d'octobre dernier. Des agriculteurs corréziens confrontés aux mêmes difficultés ont été déboutés parce que le « lien de causalité avec la ligne n'est pas établi ».

Qu'en pense la Commissaire du gouvernement chargée de représenter l'administration ? Si elle ne sent pas compétente sur ce lien de causalité, elle observe cependant que « les performances économiques et techniques de la Basse-Rivière sont anormalement inférieures aux fermes comparables de la région ». Les époux Hébert réclament 361 000 € d'indemnités à RTE. Délibéré au 25 avril.

François LEMARCHAND.

Source: Ouest-France
avatar
Laurent


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum