NORMANDIE IMPRESSIONNISTE ENCORE PLUS FORT ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NORMANDIE IMPRESSIONNISTE ENCORE PLUS FORT ?

Message par Steinn le Mar 13 Mar 2012 - 8:05



L’idée semble saugrenue, mais devrait marquer les esprits : un canotier géant flottera sur la Seine à Rouen à l’occasion du passage du Tour de France en juillet 2012. Dessus, le logo du Festival Normandie Impressionniste. L’objectif ? Communiquer à son propos auprès du milliard de téléespectateurs qui suivent le Tour de France. Cela va faire du monde à Rouen en 2013 pour l’événement.

Et l’on en sait un peu plus depuis hier sur ce qui se passera : au cours d’une conférence de presse, le comité scientifique, présidé par Eric Orsenna a levé le voile sur quelques uns des projets qui seront labellisés Normandie Impressionniste. Il y a eu 417 propositions. Une augmentation de 33% par rapport à l’édition précédente. Et si les proposition purement festives seront examinées dans un deuxième temps, 288 ont d’ors et déjà l’assurance d’être labellisées. Pas sûr pour autant qu’elles soient financées : cela se joue dans un deuxième temps. Et rien à voir entre l’Opéra de Rouen qui réclamerait 200 000 € pour jouer La Mer de Debussy face à la mer et les 1000 € espérés par une commune rurale pour une petite exposition de tableaux. Si le budget est presque bouclé, “nous attendons le financement de l’état, a précisé Laurent Fabius. Et dans ce domaine on peut cesser d’être discret sans être impoli.”

Restent quelques annonces faites le 12 mars. La projection du film muet “La belle Nivernaise”, de 1923, une histoire d’amour sur fond de remontée de la Seine en péniche, dont la projection sera accompagnée d’une musique jouée par un orchestre. Un colloque sur le thème du reflet. Une exposition à Rouen, où l’on attend des toiles de Van Gogh et “En Norvégienne” de Monet, en provenance du Musée d’Orsay, qui illustre parfaitement le thème de l’eau et du reflet retenu pour Normandie Impressionniste. Et, peut-être l’ensemble La Grenouillère de Renoir sera réuni, mais ce sera difficile : il est est disséminé entre trois musées de part le monde.

Quoi d’autre ? Du théâtre, des conférences, des publications. L’engouement est manifeste, y compris chez les sponsors économiques, présents lors de cette conférence de presse. Ce serait d’ailleurs le signe de la modernité de ce Festival : faire ensemble, tous ensemble, une grande manifestation à la fois populaire et culturelle. Et Laurent Fabius de conclure avec cette leçon tirée de l’aventure impressionniste : “Le conformisme est une mort.”

Source :arrow: Grand-rouen.com
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum