Jean Mabire - PIERRE DRIEU LA ROCHELLE RÉFLEXIONS SUR un COUTANçAIS MÉCONNU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean Mabire - PIERRE DRIEU LA ROCHELLE RÉFLEXIONS SUR un COUTANçAIS MÉCONNU

Message par Erik le Jeu 26 Jan 2012 - 21:31

Virginie Binet a écrit:
Il existe des passions éphémères et des passions de toute une vie. Jean Mabire a découvert très jeune Pierre Drieu La Rochelle et cette passion le dévora jusqu’à ce 29 du mois de mars 2006, où il a certainement décidé d’aller enfin discuter avec Drieu, cet ami qu’il n’avait jamais rencontré, mais pour qui il s’était brûlé les mains pour sauver ses livres du feu…

Il commença ses recherches sur Pierre Drieu La Rochelle dès 1959 et publia, en 1961, dans la Revue du Département de la Manche, les deux articles qui forment le corps principal de cet ouvrage : Drieu, la Normandie et le nordisme, et Drieu et le tempérament cotentinais. En 1963, son premier livre n’est autre que ce Drieu parmi nous qui fait toujours référence. Par la suite, il rédigera de nombreux articles pour différentes revues.


Jean Mabire dédicaçait bien souvent de cette façon son ouvrage sur Drieu : "un écrivain normand que nous n’avons pas le droit d’oublier". C’est peut-être parce qu’il était normand comme lui et plus encore cotentinais que Jean Mabire s’est rapproché de Drieu. C’est sans doute parce que ces deux écrivains-guerriers avaient connu "ce couple divin du courage et de la peur", qu’il existait une sorte de connexion entre ces deux Normands. L’un existait encore par la passion de l’autre. C’est ainsi que certains d’entre nous ont découvert Drieu, grâce à celui que l’on appelle Maît’Jean. Ces deux articles sont l’aboutissement d’une enquête et d’une recherche approfondie. Jean Mabire m’expliqua en me les transmettant qu’ils avaient marqués un tournant dans sa vie.


Ceux qui ont connu Maît’Jean se souviennent encore du moment exceptionnel de leur rencontre, une découverte et bien souvent un tournant au cours de leur propre existence. Chacun cultivait avec lui un intérêt spécifique parce qu’il était ouvert à tous les sujets, s’intéressait à tout. L’esprit mabirien serait de ne pas se limiter à un seul registre, de ne pas se cantonner à un seul aspect de son œuvre.

Cette collection, Mabire parmi nous, aura pour vocation d’être fidèle à Maît’Jean et de permettre à ceux qui l’ont connu de le retrouver au fil des lectures et aux plus jeunes de découvrir un écrivain que nous avons le devoir de ne jamais oublier.

Publé par les Editions d'Heligoland:
http://www.editions-heligoland.fr/Editions_dHeligoland/LA_BOUTIQUE/Entrees/2008/5/14_JEAN_MABIRE_%3A_REFLEXIONS_SUR_UN_COUTANCAIS_MECONNU.html
avatar
Erik


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum