Les Premiers Hommes en Normandie de Dominique Cliquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Premiers Hommes en Normandie de Dominique Cliquet

Message par Virginie le Lun 5 Déc 2011 - 15:27

Histoire. Un archéologue caennais raconte les premiers Normands


Les premiers habitants de la Normandie vivaient dans des conditions précaires. Leur vie ne tenait qu’à un fil. (Illustration : Laurent Juhel)

Les scientifiques estiment que les premiers peuplements de la Normandie remontent environ à 550 000 ans. Qui étaient ces lointains ancêtres ? Rencontre avec Dominique Cliquet, paléolithicien et archéologue normand.
La Normandie est une riche terre d’Histoire, avec des personnages au destin hors norme, comme Guillaume le Conquérant. Mais qui étaient les tout premiers habitants de la région ? Avec l’ouvrage Les Premiers Hommes en Normandie, l’universitaire Dominique Cliquet tente d’apporter une réponse à cette question.
Après des études suivies à Caen, ce paléolithicien et archéologue normand s’est passionné pour la période préhistorique dans le Cotentin. « Pour comprendre ces populations, il faut connaître l’environnement dans lequel elles évoluaient », explique-t-il.
Il y a 550 000 ans, la Normandie était une terre hostile, sauvage. Les hommes n’y régnaient pas en maîtres. Les conditions de vie étaient difficiles, l’existence, précaire. « Leur espérance de vie n’excédait pas 30 à 40 ans. Un quart de la population mourrait avant un an, un autre avant la puberté ; l’autre moitié survivait comme elle pouvait. Ces Néandertaliens vivaient essentiellement de charognage. » Comprenez qu’ils mangeaient les restes laissés par d’autres espèces.

La Normandie, le pays du silex


Même s’ils se nourrissaient essentiellement de charognage, les premiers Normands étaient aussi des chasseurs émérites. (Illustration : Laurent Juhel)

Ces hommes étaient aussi des cueilleurs, et des chasseurs émérites. « Certains sites archéologiques nous ont livré quelques indices, poursuit dominique Cliquet. Nous avons retrouvé des ossements fossilisés de cheval, d’auroch (ndlr : bœuf préhistorique qui faisait plus de 2,50 m au garrot), de mégacéros (ndlr : un cervidé avec des bois de 3 à 3,50 m d’envergure) et de rhinocéros de prairie. Ces animaux étaient traqués et découpés. Nous en avons la preuve grâce aux silex taillés que nous trouvons en quantité. »
Les premiers Normands mesuraient entre 1m60 et 1m65 m, parfois même 1m70. « Ils étaient robustes, avec un squelette très solide. Nous savons aussi qu’ils avaient une cage thoraxique plus en tonneau que la nôtre et un nez plus large. On pense que c’est une adaption au climat très froid qui sévissait à l’époque, qui leur permettait de réchauffer l’air en le faisant circuler efficacement. »
Les scientifiques disposent en revanche de peu d’éléments sur leurs habitudes de vie en société, et notamment sur la répartition des tâches entre les hommes et les femmes. « Par contre, nous savons que dans un même groupe d’individus, une partie de la population restait au campement et l’autre partait plusieurs jours, en quête de nourriture. D’ailleurs, leur vie se résumait essentiellement à trouver de quoi manger. »


Le mégacéros, cerf aux bois impressionnants, était souvent au menu des Néandertaliens. (Illustration : Laurent Juhel)

Les archéologues estiment également qu’il existait un véritable savoir-faire normand. « Physiquement, ces hommes n’étaient pas différents de ceux d’autres régions. Mais ils disposaient d’instruments très spécifiques. Différents de ceux qu’on peut trouver en Bretagne, par exemple. La Normandie, c’était vraiment le pays du silex », conclut Dominique Cliquet.
Mathieu Girard

Pratique. Les Premiers Hommes en Normandie, de Dominique Cliquet, aux Éditions Orep. 48 pages. Prix : 8 euros.

:arrow: Côté Caen
05/12/11
avatar
Virginie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum