Quand le Mémorial de Caen s'éveille à la Chine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le Mémorial de Caen s'éveille à la Chine

Message par Steinn le Mar 14 Sep 2010 - 0:23


Stéphane Grimaldi (à droite) a accueilli une délégation chinoise venue, vendredi, sur les plages du Débarquement et au Mémorial.


L'Europe, les États-Unis et le Japon n'ont pas été les seuls acteurs le Seconde Guerre mondiale.L'Empire du Milieu aussi, et bien avant 1939. Le musée caennais entend le faire savoir.


Pourquoi ? Comment ?
Une délégation chinoise a visité le Mémorial et les plages du Débarquement, vendredi. Dans quel but ?

Accompagné de Liu Haixing, ministre de l'Ambassade de Chine, le directeur général du ministère des Affaires étrangères chinois a passé quelques heures à Caen et sur la côte. Des liens commencent à se tisser entre le Mémorial et les musées de Nankin et Shanghaï. Depuis de longs mois, Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial, travaille dans ce but avec un conseiller culturel.

Quelle est la place de la Chine dans la Seconde Guerre mondiale ?

Pour Stéphane Grimaldi, il faut en finir avec l'ethnocentrisme qui veut que la guerre commence le 1er septembre 1939 avec l'invasion de la Pologne par les Nazis. L'invasion de la Mandchourie par le Japon en 1931 et l'occupation de l'est de la Chine dans années qui suivent sont les prémices du conflit mondial. Il faut aussi compter avec la lutte entre nationalistes et communistes, entretenue en coulisses par l'Allemagne, les États-Unis, la Russie. Pour lui, « sur les 50 millions de morts dénombrés à l'occasion de ce conflit, on ne dit pas que la moitié est chinoise ». Sans parler du sac de Nankin par les Japonais, en 1937, « une des pires horreurs du XXe siècle ».

La Chine est-elle déjà présente au Mémorial ?

C'est déjà un peu le cas avec les nouveaux parcours installés récemment. On y montre, bien avant Pearl Harbour, l'expansionnisme japonais en Chine, les bombardements, les massacres et les violences de masse.

Le mémorial cherche-t-ilde nouveaux visiteurs ?

Oui. Il faut penser à l'économie et aux finances du musée. Les Européens et les Américains ne rempliront pas éternellement le musée. Les nouveaux touristes chinois sont une clientèle à capter.

Des plaidoiries en Chine ?

Il s'agit à terme de montrer la Seconde Guerre mondiale dans sa globalité. D'où les partenariats naissants qui semblent intéresser la diplomatie chinoise. Stéphane Grimaldi rêve d'organiser des plaidoiries en Chine. Difficile à imaginer au vu de la réputation chinoise au regard du respect des droits de l'homme. « La porte semble ouverte », estime cependant Stéphane Grimaldi.

Des objets sont attendus depuis deux ans. Ils arriveront quand ?

Les relations entre le Mémorial et le musée de Nankin s'enrichissent. Mais cela va commencer tout doucement. « On attend depuis deux ans, par valise diplomatique, des objets à exposer : des lettres, une baïonnette japonaise, un morceau de temple profané... » décrit le directeur. Il devra encore attendre : « La valise devrait arriver dans les deux mois. »

Sébastien BRÊTEAU.

:arrow: http://www.ouest-france.fr/region/normandie_detail_-Quand-le-Memorial-de-Caen-s-eveille-a-la-Chine-_8618-1508575_actu.Htm
avatar
Steinn


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum